C’est une nouvelle déception pour le commandant Aboubacar Sidiki Diakité, alias Toumba, en détention depuis quelques années à la Maison centrale de Conakry. La Cour suprême a rejeté ce mardi, 15 juin 2021, le pourvoi en cassation introduit par les avocats de l’ancien aide de camp du capitaine Moussa Dadis Camara (le chef de la junte qui a pris le pouvoir à la mort du président Lansana Conté), qui se battent depuis plusieurs mois pour tenter d’obtenir une liberté provisoire pour leur client.

La plus haute institution judiciaire du pays a jugé le pourvoi recevable en la forme, mais l’a rejeté au fond. Ce qui veut dire que Toumba Diakité, seul détenu parmi les personnes inculpées dans le cadre du massacre du 28 septembre 2009, (plus de 150 morts, de nombreux blessés et des femmes violées, selon des ONG de défense des droits de l’homme), va devoir rester encore en prison.

Ses avocats promettent de se tourner vers les juridictions supranationales pour réclamer la libération de leur client, malade en prison.

A suivre !

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin