Quatre mois après sa réapparition, la maladie à virus Ebola est de nouveau vaincue en Guinée. La fin de l’épidémie a été officiellement déclarée au cours d’une cérémonie organisée ce samedi, 19 juin 2021, à N’Zérékoré. Présidée par le ministre de la santé, la rencontre a mobilisé plusieurs autorités nationales et locales, mais aussi des partenaires internationaux qui ont participé au combat contre cette épidémie. Elle a connu également la présence de leaders religieux, de chefs coutumiers, des guéris d’Ebola et des familles des victimes, a constaté le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Médecin général Rémy Lamah, ministre de la santé

« Mesdames et messieurs, il vous souviendra que le 14 février dernier, cette date fatidique, nous avons déclaré pour la deuxième fois l’épidémie de la maladie à virus Ebola dans la commune rurale de Gouécké, ici même dans la préfecture de N’Zérékoré. Après seulement 4 mois, je suis heureux aujourd’hui de déclarer solennellement, au nom du chef de l’État, la fin de la résurgence de l’épidémie de la maladie  à  virus Ebola en  Guinée. Je voudrais rendre grâce à Dieu qui nous a non seulement permis d’être là mais aussi d’aboutir à cet important résultat.

Je voudrais également présenter mes condoléances les plus attristées à nos frères et sœurs qui ont perdu la vie à la suite de la maladie à virus Ebola, mais aussi de la pandémie à Covid-19 », a déclaré le ministre de la santé, Médecin général Rémy Lamah. Il appelle à « redoubler de vigilance en vue de détecter à temps toute forme de flambée de cette épidémie à l’avenir tout en empêchant sa propagation tant dans la région de N’Zérékoré que dans le reste du pays ».

Par ailleurs, le ministre a demandé aux populations de N’Zérékoré d’observer les mesures barrières, afin de vaincre aussi la pandémie de Covid-19. « Cette déclaration est une occasion pour rappeler aux populations le respect des gestes barrières contre la Covid-19. Car en dépit des efforts inestimables engagés par les Etats du monde contre cette pandémie, le virus de la maladie à travers de nouveaux variants continue de circuler dans plusieurs pays du monde y compris dans certains pays  voisins », a-t-il lancé.

Cette flambée de l’épidémie d’Ebola a causé officiellement 5 décès confirmés, tous dans la préfecture de N’Zérékoré. Lors de sa première apparition en Guinée, la maladie avait fait 2 536 morts pour 3.804 cas enregistrés entre 2015 et 2016 dans le pays.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel : +0224620166816/666890877

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin