image d’archive

Une des victimes de l’accident de la circulation survenu ce Jeudi, 31 Janvier 2019, sur la route nationale Mamou-Kindia, a succombé à ses blessures. Comme les onze autres accidentés, la victime avait pourtant été admise d’urgence à l’hôpital régional de Mamou pour des soins. L’homme dont l’identité n’a pas encore été rendue publique était grièvement blessé et souffrait de traumatisme crânien, a appris un journaliste de Guineematin.

Selon nos informations, c’est aux environs de 10 heures qu’un minibus en provenance de Kankan pour la sous-préfecture de Linsan (dans la préfecture de Kindia), est entré en collision avec un camion remorque qui roulait vers le centre-ville de Mamou. L’accident s’est produit au niveau du pont de Tamagaly (dans la préfecture de Mamou) sur la route nationale Mamou-Kindia. Sur place, une dizaine de blessés graves a été enregistrée.

« Un agent de constat et le syndicat des transporteurs sont rendus sur les lieux. Ils ont constaté les faits. Il y avait des blessés graves et des bagages. Les blessés ont été évacués à l’hôpital régional de Mamou. Et, les bagages ont été confiés au syndicat des transporteurs. Mais, comme ils étaient tous blessés, ils ne nous ont pas expliqué la cause de l’accident. Et, selon les renseignements, les gens qui étaient dans le minibus sont des artistes. Il y avait leurs instruments de musiques dans le véhicule. Ils partaient jouer à Linsan », a expliqué le commandant Kadiatou Soumah, l’officier de constat de la gendarmerie routière de Mamou.

De source médicale, ce sont douze blessés graves qui ont été reçus aux urgences de l’hôpital régional de Mamou. « Ils présentaient des fractures soit aux bras ou aux jambes. Parmi les douze blessés, trois étaient dans un état critique. L’un de ces trois blessés a d’ailleurs succombé à ses blessures vers 17 heures. Il souffrait de fracture au niveau des pieds et présentait un traumatisme crânien. Les deux autres qui sont encore dans un état critique sont en observation », a dit notre source qui a requis l’anonymat.

A suivre !

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin