Quelques mois après sa mise en place, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a initié une série de rencontres avec les acteurs politiques guinéens, toutes mouvances confondues. Pour la journée de ce jeudi, 21 mars 2019, la CENI a conféré avec l’opposition républicaine et la coalition pour la rupture, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon nos informations, plusieurs points ont été débattus au cours de cette rencontre. Joint au téléphone dans la soirée de ce jeudi, Abdoulaye Kourouma, président du RRD (Rassemblement pour la Renaissance et le Développement), membre de l’Opposition Républicaine, est revenu sur ce dont il a été question.

« Nous avons parlé des futures élections législatives, du fichier électoral, de la subvention à accorder aux partis politiques, de la représentation des partis politiques dans les démembrements de la CENI, de l’utilisation de l’électronique pendant les élections. Ce sont les points essentiels débattus, a expliqué ce membre de l’Opposition Républicaine.

A la question de savoir si une date pour les législatives a été évoquée, Abdoulaye Kourouma a dit qu’il n’en a pas été question.

Pour sa part, Bano Sow, un des vice-présidents de la CENI, joint au téléphone, a confirmé la tenue de la rencontre. « La CENI a rencontré des groupes de partis politiques. Aujourd’hui, c’était avec le groupe de Dr Faya Millimouno et l’Opposition Républicaine. Les autres seront reçus très prochainement ».

Pour ce qui est d’une éventuelle tenue des élections législatives 2019, Bano Sow dit que le président de la CENI, interrogé à ce sujet, a plutôt relativisé. « Il a relativisé. Il n’est pas seul à décider, la CENI n’est pas seule à décider des élections. Le président a dit à la fin que c’est l’ambition de la CENI. Mais, entre l’ambition et la réalité, c’est là qu’il faut voir », a dit l’un des vice-présidents de l’institution électorale.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628 17 9 17

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com