Aboubacar Soumah, secrétaire général du SLECG

Comme annoncé précédemment sur Guineematin.com, la grève générale et illimitée du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) a été suspendue ce jeudi 11 avril 2019, vingt quatre heures après son déclenchement. L’annonce en a été faite à l’occasion de son assemblée générale tenue à son siège.

Le SLECG a suspendu la grève et invite les enseignants à reprendre les cours demain vendredi sur toute l’étendue du territoire national.

      Le ministre Abdoulaye Yéro Baldé a fait machine arrière

On en est arrivé à cette solution suite à plusieurs actions. A travers une correspondance adressée au SLEG par le ministre de l’Enseignement Supérieur, Abdoulaye Yéro Baldé, a annoncé l’ouverture des universités à l’équipe de recensement, composée entre-autres d’éléments du SLECG. Une manière d’accéder aux revendications du SLECG.

Selon Aboubacar Soumah, « aujourd’hui, on vous a convoqué pour que nous puissions échanger par rapport à la lettre que nous avons reçue par rapport au respect des points concernant l’enseignement supérieur. Et que, nul n’ignore aujourd’hui, la réticence manifestée par le ministre de ce département, qui depuis la signature de ce protocole jusqu’aujourd’hui, s’est opposé catégoriquement à la décision du gouvernement. Mais, syndicalement aidant, aujourd’hui, nous avons reçu une correspondance qui met un terme à cette réticente. Cela, après avoir fait une démonstration de force hier, qui a prouvé que nous sommes les maîtres du terrain, que le SLECG est le seul maître du terrain dans le système éducatif guinéen. Vous l’avez prouvé hier, vous l’avez prouvé aujourd’hui, et vous allez toujours le prouver demain. Vous avez prouvé que nous sommes le seul syndicat crédible, uni, incontournable, fort, imbattable. Ce qui fait que quelque soit les montagnes qui se dresseront devant nous, nous allons les déplacer ».

       Il faut féliciter et remercier le ministre Tibou Kamara

Poursuivant, Aboubacar Soumah a dit qu’il y a des actes posés par le gouvernement dans cette lettre, qui prennent en compte les revendications du SLECG. « Il y a l’engagement à la fonction publique des 10 homologues de Kindia. Cela aussi a été accordé. Le ministre Tibou Kamara, qu’il faut féliciter et remercier, parce qu’il se bat pour la restauration de la paix dans notre pays, il se bat pour la préservation de la quiétude sociale, il se bat pour le maintien du dialogue social. Donc hier, séance tenante, il a appelé le ministre de la fonction publique concernant l’engagement des 10 homologues. Celui-ci est prêt, il n’attend que les dossiers pour prendre l’acte demain. Quant aux camarades syndicalistes qui sont à Kankan, qui jusqu’à présent n’ont pas été rétablis dans leurs fonctions, il a également appelé devant nous le ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Mory Sangaré, qui s’est étonné de voir jusqu’à présent qu’à Kankan les camarades-là ne sont pas encore rétablis. Il a fait semblant qu’il n’était pas au courant, parce qu’il était au courant. Donc, lui aussi hier, il a demandé à ce qu’on dépose à son niveau la liste de ces camarades. Ça aussi ça va être fait demain », a-t-il annoncé.

   « Demain on reprend ! Demain à l’école ! Demain à l’école »

Au regard de la prise en compte de toutes ces revendications et l’acceptation du ministre Abdoulaye Yéro Baldé de faire participer le SLECG au recensement des enseignants du supérieur, Aboubacar Soumah, avec l’accord de la base, a annoncé la suspension de la grève. « Quels sont ceux qui sont d’accord pour la suspension ? », a lancé le secrétaire général du SLECG. « Demain on reprend ! Demain à l’école ! Demain à l’école » ont répondu en chœur les syndicalistes.

« Au nom du bureau exécutif national du SLECG, après la lecture de la réaction adressée à nous par le gouvernement, après l’avis de l’Assemblée générale, après consultation de la base à l’intérieur du pays, le bureau exécutif national du SLECG décide de la suspension de la grève déclenchée le 10 avril 2019 sur toute l’étendue du territoire national. A cet effet, je demande à toutes les enseignantes, tous les enseignants, de reprendre le chemin de l’école demain vendredi, 12 avril 2019 à 08 heures ».

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 08 09 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin