Attendu à Boké ce lundi, 22 avril 2019, le président Alpha Condé a préféré se faire représenter. La rencontre, qui devait être festive, a connu une tournure inattendue avec des jets de cailloux sur l’assistance. Makanéra Kaké et compagnie ont essuyé un revers inattendu, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Ces derniers jours, la tension était vive à Boké où le président Alpha Condé était attendu. Des manifestations liées au manque de courant électrique et à la question du 3ème mandat ont été signalées sur les lieux. Dans la ville, des rumeurs disaient que le président aurait profité de sa visite pour annoncer son intention de modifier la Constitution pour se maintenir au pouvoir au-delà de 2020.

Depuis le matin, la tension était palpable entre pro et anti 3ème mandat. Au lieu du président Alpha Condé, c’est des ressortissants de la région qui ont été aperçus sur le terrain : Alhoussény Makanéra Kaké, Amara Somparé et le général Mathurin Bangoura.

Dans la cour du centre culturel de Boké, plusieurs personnes avaient pris place pour ne pas se faire conter l’événement. Aucun « opposant » n’a pu avoir accès aux lieux, placés sous haute surveillance.

Aux environs de 12 h, des pierres sont jetés sur la foule à partir du marché. Aucun blessé n’a été enregistré.

Parmi les membres de la délégation, c’est seulement Makanéra Kaké qui a pris la parole pour critiquer la Constitution de mai 2010 que les partisans du pouvoir veulent aujourd’hui modifier. « Cette constitution a été faite par les militaires, après la mort de plus de 100 guinéens au stade du 28 septembre. Elle ne reflète donc pas la volonté du peuple de Guinée. Elle a été imposée sur nous. Maintenant, si nous trouvons quelqu’un pour nous aider à l’adapter à la volonté des jeunes, des femmes et du peuple de Guinée, je pense que c’est une occasion à ne pas rater, il faut soutenir », a laissé entendre l’ancien griot de Cellou Dalein.

La question qui se pose est de savoir quelles sont les raisons de l’absence du président Alpha Condé à cette rencontre. Une manière d’éviter des affrontements entre pro et anti 3ème mandat ? Le moment n’est pas encore opportun pour sortir du bois ?

Depuis Boké, Abdourahmane N’Diaré Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628 98 49 38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin