Conakry : 50 jeunes élèves formées en hygiène intime féminine

Une cinquantaine de lycéennes et collégiennes du lycée Mahatma Gandhi, situé au quartier Lambanyi, dans la commune de Ratoma, ont bénéficié d’un lot de coton hygiénique et de savons ce jeudi, 25 avril 2019. Une initiative de l’ONG Women Power avec ses partenaires, qui vise à éduquer les bénéficiaires sur l’hygiène intime féminine, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Ce geste s’inscrit dans le cadre d’un atelier de formation des jeunes filles, initié par Women Power avec ses partenaires. Un atelier animé par Dr Abdourahmane Diallo, gynécologue-obstétricien à l’hôpital Ignace Deen, maître-assistant à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry. Dans son exposé, le médecin a expliqué aux jeunes filles les méthodes d’une bonne hygiène intime et comment éviter les infections vaginales.

Dans discours, Fanta Dior Kaba, présidente de l’ONG Women Power, est revenue sur le bien fondé de cette initiative. « On on a décidé de mettre en rapport 150 jeunes filles de trois écoles et un gynécologue pour parler de l’hygiène intime. C’est un sujet qui est assez tabou dans notre pays. Et on voulait briser la glace pour non seulement donner la bonne information aux jeunes filles, mais qu’elles soient aussi confortables à poser des questions », dit-elle.

Par ailleurs, Fanta Dior Kaba est revenue sur les raisons du choix des jeunes filles scolarisées alors qu’il y en a d’autres dans la rue. « Pourquoi on n’est pas parti prendre les filles de la rue? On est juste parti dans un environnement qui est un peu plus confortable pour nous pour un début, parce que c’est juste notre première édition. On a juste choisi les écoles parce que c’est confortable. Moi, je suis logisticienne de base, je travaille dans une université et on a juste décidé d’aller dans les lycées public et privés. Aujourd’hui, c’est le premier lycée, Mahatma Gandhi ; demain vendredi, ce sera le lycée Lambanyi ; et le lendemain, on ira visiter le lycée de Kipé », a expliqué la présidente de l’ONG Women Power.

En outre, Fanta Dior Kaba a émis le souhait que chaque élève ayant participé à cette formation puisse restituer cette formation à leurs amis. « Qu’elles passent les bonnes informations, parce que non seulement, on dit toujours qu’une femme éduquée éduque toute une famille, tout un village. Donc, aujourd’hui, les filles qui ont assisté à cette formation ont non seulement la bonne information qu’elles pourront passer à leurs amis, mais en famille », a laissé entende la présidente.

Pour sa part, Docteur Abdourahmane Diallo a expliqué aux élèves comment faire pour avoir une bonne hygiène vaginale. « Une toilette par jour et après chaque rapport, se laver les mains avant et après la toilette. Si vous avez tendance à avoir des irritations, évitez ce qui peut perturber le milieu vaginal (bains moussants, savons antiseptiques, sels de bains…). Évitez les protège slip, portez de préférence des sous-vêtements en coton. Durant les règles, changez très régulièrement de serviettes ou de protection. Il est indispensable d’employer un préservatif lors de chaque rapport et avec chaque partenaire, pour vous protéger d’une éventuelle infection. Lors des rapports sexuels, vous et votre partenaire devez avoir les mains propres, afin de ne pas vous transmettre des microbes. Après les rapports sexuels, il est recommandé de se laver à l’eau ou avec des produits adaptés. Utilisez les produits adaptés à l’hygiène intime… », a dit le médecin.

Plus loin, Dr Abdourahmane Diallo fait savoir aux élèves que pour éviter les infections vaginales, « il ne faut jamais laver l’intérieur du vagin, ne pas avoir une hygiène très excessive, éviter les savons parfumés et antiseptiques. Après la miction ou les selles, éviter de s’essuyer de derrière en avant pour ne pas transporter les microbes de l’anus vers le vagin… »

Fatoumata Diouldé Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS