Comme c’est le cas très souvent, le jour de la célébration de la fête marquant la fin du Ramadan n’a pas fait l’unanimité cette année encore en Guinée. Des habitants de certaines localités du pays ont décidé de fêter mercredi au lieu de mardi, jour officiel de la fête. Et, cela a donné lieu à des arrestations à Silabada, district de la sous-préfecture de Doko, dans la préfecture de Siguiri, a appris le correspondant de Guineematin.com sur place.

Les quatre personnes interpellées sont : l’imam, le muezzin, le président du district et son adjoint. Leur interpellation est intervenue après la prière marquant la fête du Ramadan, organisée hier mercredi, 05 juin 2019 dans la localité. Ils sont accusés d’avoir désobéi aux autorités religieuses du pays, qui ont annoncé la célébration de cette fête le mardi, 04 juin.

« C’est une désobéissance aux autorités du pays, on ne peut avoir un Etat dans un Etat, les autorités ont annoncé que la fête de l’Aïd El Fitr sera célébrée le mardi. Ce jour, ils ont jeûné pour fêter le mercredi. Nous avons interpellé donc 4 personnes, elles seront attendues sur procès-verbal, elles vont expliquer devant la justice. Car la Guinée est un État unitaire », a déclaré Namory Doumbouya, sous-préfet de Doko.

Les quatre personnes sont détenues actuellement à la gendarmerie de Siguiri, où elles seront entendues avant d’être déférées en justice.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com