Le Front National pour la Défense de la Constitution poursuit son implantation sur le terrain afin de barrer la route au projet de nouvelle constitution visant à octroyer un troisième mandat au président Alpha Condé. La structure qui regroupe des partis politiques d’opposition, des activistes de la société civile, des syndicats et des artistes entre autres, a désormais une représentation à Siguiri. Cette antenne a été mise en place ce dimanche, 09 juin 2019 dans cette préfecture, a constaté le correspondant de Guineematin.com sur place.

Malgré la sortie du maire de Siguiri, Koumba Sékou Magassouba, qui a passé un communiqué à la radio, interdisant l’installation d’une antenne du FNDC dans la ville, la structure a été mise en place. La cérémonie a eu lieu au siège de l’Union des Forces Républicaines (UFR). Après la mise en place du bureau de cette antenne préfectoral, le porte-parole de la structure, Amadou Guissé, a salué l’engouement suscité par le Front National pour la Défense de la Constitution auprès de la jeunesse de Siguiri.

Amadou Guissé

« La mobilisation de ce matin est un avertissement pour tous les marchands d’illusions. Aujourd’hui plus qu’hier le peuple de Siguiri, à travers sa vaillante jeunesse, aura déjoué le coup d’État constitutionnel en préparation. Le front national pour la défense de la constitution dont nous installons aujourd’hui l’antenne préfectorale à Siguiri est un creuset pour unir tous les Guinéens patriotes en transcendant les clivages politiques, ethniques, religieux.

Ceux qui ont utilisé l’ethno-stratégie comme front politique trouveront le FNDC sur leur chemin tortueux. Comme en 1958, le peuple guinéen dit non aux promoteurs d’une nouvelle constitution », a dit Amadou Guissé, membre de l’UFDG.

Dr Moussa Oriya Keïta
Dr Moussa Oriya Keïta

Egalement membre de ce front anti-3ème mandat, Dr Moussa Oriya Keïta, influent activiste de la société civile de Siguiri, a déclaré que « certains disent qu’ils sont prêts à l’affrontement, nous aussi nous sommes prêts à l’affrontement. La Guinée n’appartient à aucune personne, elle n’appartient à aucune ethnie, elle appartient aux guinéens. Il y a 26 ans, ce qui s’est passé aujourd’hui était inimaginable, Siguiri a prouvé aujourd’hui que Siguiri n’appartient à aucun parti politique, Siguiri appartient aux Siguirikas, elle appartient à la vérité et non aux mensonges.

La constitution qui est en vigueur aujourd’hui, c’est une constitution qui a été rédigée en présence des amis d’Alpha Condé, des membres du RPG, il y a même une disposition qui a été enlevée en sa faveur : c’est la limitation d’âge. Au-delà d’être politiciens, soyons musulmans, soyons croyants. Lorsque conté a introduit le Koudaïsme en 2001, les personnes qui soutiennent la nouvelle constitution aujourd’hui l’avaient combattu.

Ils nous avons trompés par des idées tordues hier pour combattre Lansana conté, ils ont monté les Malinkés contre lui qui a dit « N’fattara ». Aujourd’hui, ils disent si vous laissez Dalein prendre le pouvoir il va combattre les Malinkés, tout est faux. Aujourd’hui, le FNDC est l’arme fatale, il est incolore, inodore et sans saveur, il est venu pour sauver la Guinée », a-t-il assuré.

Baba Fofana, responsable de l’UFR et coordinateur du FNDC à Siguiri,
Baba Fofana

De son côté, Baba Fofana, responsable de l’UFR et coordinateur du FNDC à Siguiri, a annoncé la poursuite de ce processus d’implantation dans toute la préfecture, afin de barrer au projet de changement de constitution et de troisième mandat pour Alpha Condé. « Rien ne peut nous arrêter dans notre combat. Après cette antenne préfectorale, nous installerons des antennes dans toutes sous-préfectures. Les promoteurs d’un troisième mandat seront battus parce que le peuple de Siguiri s’est réveillé », a prévenu l’opposant.

A noter que malgré son interdiction par le maire, cette cérémonie d’installation du FNDC à Siguiri s’est déroulée sans aucun incident.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin