Les enseignants contractuels continuent toujours de réclamer leur intégration à la fonction publique. Ils ont organisé une nouvelle manifestation de rue ce lundi, 24 juin 2019 dans le centre administratif de Kaloum pour maintenir la pression sur les autorités. Les manifestants qui détenaient le coran et la bible, ont maudit ceux qui empêchent leur intégration à la fonction publique avant de donner un ultimatum à Mory Sangaré, leur ministre de tutelle, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

C’est au niveau du rond-point du port autonome de Conakry que ces enseignants, engagés en début d’année comme contractuels pour pallier l’absence des titulaires, en grève, ont entamé cette énième marche pacifique. Coran et Bible en mains, les manifestants ont défilé jusque devant le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, tout en maudissant tous ceux qui empêchent leur intégration à la fonction publique. Ils détenaient également des pancartes sur lesquels on pouvait lire : « A bas Mory Sangaré » ; « Il faut notre intégration à la fonction publique sans concours » ; ou encore « Trop c’est trop ».

« La lutte continue jusqu’à ce que nos revendications soient satisfaites. Nous ne sommes pas une armée, nous sommes bien structurés. C’est Dieu, le coran, la bible et notre détermination qui constituent notre arme. Comme vous l’avez constaté, c’est la première fois qu’il y ait une telle manifestation sans violence ou arrestation, nous remercions l’unité de police qui était là pour encadrer le mouvement. Nous marchons parce que les négociations n’aboutissent pas, sinon on n’a pas opté pour les manifestations de rue. Nous sommes ouverts au dialogue à chaque fois quand les autorités le demandent », a déclaré Oumar Magassouba, 2ème vice coordinateur des enseignants contractuels de Guinée.

A l’issue de cette manifestation, Kalo Souraghata, membre de la coordination des enseignants contractuels de Guinée, a appelé ses collègues à une plus grande mobilisation pour continuer le combat jusqu’à la satisfaction de leur revendication. « Aujourd’hui, nous avons consacré une série de manifestations sur toute l’étendue du territoire nationale : de Conakry jusqu’à Zoo. Mais, ce que nous avons remarqué comme positif déjà, le message est passé et nous lançons un message aux contractuels de sortir massivement manifester, de ne pas avoir peur.

Nous allons dire à monsieur Mory Sangaré, ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, si toutefois il ne parvient pas à nous satisfaire d’ici le mercredi, le jeudi encore on sera dans les rues et devant lui, et il saura qui sommes-nous. Quand vous voyez la bible et le coran, ce n’est pas pour autre chose, c’est cela nos armes », a-t-il laissé entendre.

Touré Amadou Oury pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com