Le bilan de l’accident de Mamou s’aggrave : 7 morts

Comme annoncé précédemment, un accident de la circulation s’est produit dans la nuit d’hier à aujourd’hui, lundi 1er juillet 2019, aux environs de 4 heures à Hoolo, une localité située à 15 kilomètres du centre-ville de Mamou, sur la route nationale N°1 Mamou-Kindia. Le bilan provisoire qui était de six morts jusqu’à midi est passé à 7 morts avec le décès d’un autre blessé, un passager du véhicule Renault 21, a appris un journaliste de Guineematin.com de source médicale.

« Un autre blessé vient de succomber. C’est un homme ; mais, on ignore encore son identité », a indiqué notre source qui a requis l’anonymat.

Du côté de la gendarmerie routière qui a envoyé une mission à Hoolo pour faire le constat, on veut faire aucun commentaire. « Nous ne pouvons rien dire sans l’autorisation du commandant », a répondu un agent qui a été interrogé par Guineematin.com dans l’après-midi de ce lundi.

Et, pour le moment, toutes nos tentatives de joindre au téléphone le commandant de la gendarmerie routière de Mamou sont restées vaines.

A rappeler que ce grave accident de la circulation s’est produit vers 04 heures du matin à Hoolo. Et, selon nos informations, c’est un véhicule de marque Renault21, en provenance de Conakry pour Labé qui a été percuté par un camion remorque en partance pour Conakry. Sur le coup, il y a eu quatre morts (dont le chauffeur du véhicule Renault) et cinq blessés dont certains grièvement.

Les blessés ont été évacués d’urgences à l’hôpital régional de Mamou où deux d’entre eux ont succombé à leurs blessures. Ce qui a ramené le bilan à six morts (quatre femmes, le chauffeur de la voiture Renault et un enfant qui serait âgé de moins de 10 ans) et trois blessés. Et, cet après-midi, vers 14 heures, un autre blessé, un passager du véhicule Renault, a succombé à ses blessures. Ce qui alourdi le bilan à sept morts.

On ignore toujours les causes de cet accident ainsi que l’identité des victimes qui seraient toutes originaires de Labé. « On a appris qu’ils sont tous de Nouci ; mais, on n’a pas encore leur identités », a confié un agent de santé que Guineematin.com a joint au téléphone.

Nous y reviendrons !

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS