BEPC : « Mamou a un défi à relever », dit Samba Héry Camara

Samba Héry Camara, le chef de cabinet du gouverneur de Mamou, a présidé la cérémonie de lancement officiel des épreuves du Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) ce lundi, 08 juillet 2019, dans la ville-carrefour. Cérémonie qui a connu la présence des autorités éducatives locales et plusieurs autres cadres. Le responsable du gouvernorat a invité les candidats et les encadreurs au bon travail pour que cet examen soit une réussite, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Elhadj Kerfala Mansaré, inspecteur régional de l’éducation de Mamou
Elhadj Kerfala Mansaré

Selon Elhadj Kerfala Mansaré, l’inspecteur régional de l’éducation de Mamou, la région compte cette année un total général de « 2677 candidats dont 1239 filles qui sont repartis dans 11 centres : 10 dans la commune urbaine et un dans la sous-préfecture de Timbo, et nous avons 1 centre pour le franco-arabe. Nous avons 176 surveillants logés dans 88 salles de classe », a-t-il annoncé en marge du lancement officiel de cet examen, qui a eu lieu au collège Saint Joseph de Cluny, dans la commune urbaine.

monsieur Samba Héry Camara, chef de cabinet du gouverneur de Mamou
Samba Héry Camara

En procédant au lancement officiel de la première épreuve, monsieur Samba Héry Camara, chef de cabinet du gouverneur de Mamou, a invité les candidats à rester sereins et à ne pas céder à la peur. « Au nom de monsieur le gouverneur, nous vous souhaitons bonne chance. C’est une composition comme les autres évaluations. Nous avons passé par là comme vous. Ne vous paniquez pas, n’ayez pas peur, car la peur tue autant que la guerre. Mamou a un défi à relever », a lancé le responsable administratif.

De son côté, le superviseur de la région, monsieur Sény Camara, a souhaité que « cet examen du Brevet d’Etudes du Premier Cycle se passe à l’image du premier examen dans la région administrative de Mamou. Nous invitons les acteurs concernés, chacun, à jouer sa partition pour le bon déroulement de cet examen. Nous souhaitons bonne chance à toutes et à tous », a-t-il dit.

A noter qu’après le lancement de la première épreuve dans la commune urbaine, l’inspecteur régional de l’éducation de Mamou et la délégation qui l’accompagne se sont rendu dans la sous-préfecture de Timbo, pour lancer la deuxième épreuve du jour et sensibiliser les candidats et les encadreurs.

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Tél. : 625 698 919/657 343 939

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS