Mamadou Mouctar Bah, ancien SG du SLECG à l’Université Hafia de Labé

Le camarade Mouctar Bah, transfuge de l’antenne universitaire du Syndicat Libre des Enseignants-Chercheurs de Guinée (SLECG) de Labé pour la nouvelle structure syndicale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, ne porte pas de gangs pour démentir les propos de son collègue de service qui accuse certains enseignants-chercheurs d’avoir bénéficié de promotion pour avoir rompu leur relation syndicale avec le camarade Aboubacar Soumah, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée, à travers l’entretien vidéo ci-dessous.

Pour ce deuxième numéro de notre entretien vidéo, nous recevons aujourd’hui le camarade Mamadou Mouctar Bah, ancien secrétaire général de l’antenne du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) à l’Université Hafia de Labé.

L’on se rappelle que la semaine dernière et dans la même émission il avait été mis en cause sans être directement nommé par le syndicaliste Fodé Camara qui avait des difficultés avec son Rectorat autour du bus que l’antenne universitaire du SLECG de Labé exploitait en 2017.

Sur la question, notre invité Mamadou Mouctar Bah qui a été promu vice-doyen par intérim après sa dissidence du SLECG a déclaré s’inscrire en faux contre les propos « mensongers » de son collègue de service Fodé Camara.
Il rassure que les promotions à l’Université de Hafia de Labé se font par mérite et non par récompense. Pour en convaincre, il révèle que dans sa Faculté des Sciences Administratives et de Gestion, après le départ du titulaire Abdoulaye Diallo qui a signé un contrat avec un projet du Ministère de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes, il était le seul à avoir un Master. A l’en croire, justice a été rendue par le Rectorat en le désignant comme intérimaire.

Par contre, il invite ses adversaires du SLECG comme le camarade Fodé Camara à s’interroger sur leurs niveaux académiques s’ils ne réussissent pas à avoir des promotions à l’Université.

Au sujet du bus de l’Université, il informe que c’est à lui que le Rectorat a adressé la seconde note de service portant retrait du véhicule des mains du syndicat, même si on le savait déjà dissident du SLECG qui le gérait officiellement en 2017. Et, pour mettre la balle à terre, le camarade Mouctar Bah a fait une autre révélation selon laquelle il est dans des concertations avec certains leaders syndicaux pour la réunification du mouvement syndical du domaine de l’Education.

Pour être davantage éclairé sur l’atmosphère qui pollue et gangrène les relations humaines et les relations professionnelles à l’Université Hafia de Labé, Guineematin.com vous invite à faire détour dans la vidéo ci-dessous.


De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin