Le Mouvement Démocratique Libéral (MoDeL) a fêté ce samedi, 24 août 2019, l’an un de sa création. Une cérémonie sobre a été organisée à cette occasion au siège de la formation politique à son siège sis à Kobaya, dans la commune de Ratoma. L’occasion pour les responsables de la formation politique et leurs militants d’échanger sur le fonctionnement du parti, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Même si ce fut une cérémonie officieuse, elle a connu une forte mobilisation. De nombreux militants et sympathisants du MoDeL ont rallié le siège de la formation politique pour prendre part à ce première anniversaire de sa création. Un moment mis à profit pour discuter autour du fonctionnement de ce jeune parti politique. Aliou Bah, le président du parti, en a profité pour présenter le bilan de cette première année d’existence.

Aliou Bah, président du Mouvement Démocratique Libéral (MoDeL)

« C’est un bilan assez satisfaisant au regard de nos ambitions. Nous avons aujourd’hui une quarantaine de fédérations en Guinée et à l’étranger, ça c’est inédit. Et il y a aussi plusieurs activités de formation qui ont été organisées, dont les jeunes ont été bénéficiaires. Nous avons eu même des jeunes qui ont été distingués sur plan international par le fait de leur implication dans le MoDeL et le leadership dont ils font preuve aujourd’hui », s’est réjoui monsieur Bah.

Cependant, l’opposant a regretté le fait que le pouvoir « refuse » jusque-là à agréer sa formation politique. « Si au regard de tout ça, nos autorités restent indifférentes et continuent de nous refuser injustement notre agrément, étant donné que ce parti politique est en train de se positionner comme étant une alternative crédible qui est en train de se construire, ça veut dire qu’ils n’ont aucun respect pour leurs compatriotes, ils n’ont aucun respect pour la loi. Sinon je pense que pour un pays qui veut progresser, en voilà un exemple dont les autres doivent se servir. Et c’est un exemple surtout encourageant », a dit le jeune leader politique.

Aliou Bah, président du Mouvement Démocratique Libéral (MoDeL)

Et, même s’il n’a pas encore pu obtenir son agrément, le MoDeL entend continuer à travailler sur le terrain pour préparer les prochaines élections dans le pays. Des échéances auxquelles la formation politique compte bien participer. « Nous avons en perspective des législatives que nous sommes en train de préparer à travers nos structures locales, parce que nous ambitionnons d’avoir un nombre de députés important. Cela permettra au MoDeL de faire valoir sa vision à l’hémicycle. Au-delà, nous avons un rendez-vous important qui est la présidentielle en 2020, bien entendu le MoDeL compte participer à cette élection », a annoncé Aliou Bah.

Fatoumata Djouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin