Une journée de consultation sur le changement de l’actuelle constitution a été organisée ce mardi, 17 septembre 2019, dans la ville de Mamou. Mais, la rencontre a été sabotée par plusieurs citoyens opposés au projet de nouvelle constitution, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Organisée à la maison des jeunes de Mamou, cette rencontre a connu une forte mobilisation des citoyens. Des jeunes, des femmes et même des vieux ont répondu à l’appel du gouverneur de la région administrative. Amadou Oury Lémy Diallo avait diffusé un communiqué invitant les habitants de la ville carrefour à une journée d’information et de sensibilisation sans préciser le sujet qui sera abordé à cette occasion.

Au lieu de la rencontre, l’ambiance était détendue et la musique résonnait avant l’arrivée des officiels. Mais, peu après l’arrivée de la délégation conduite par le gouverneur de Mamou, la situation a changé. Cela, suite à l’introduction faite par le chargé de l’organisation des collectivités à la préfecture de Mamou, Balla Condé. Ce dernier a annoncé que cette rencontre est organisée dans le cadre des consultations en cours autour de la nécessité ou non de changer l’actuelle constitution.

Une annonce qui choque l’assistance et provoque des tensions sur place. Installés sur des chaises, les citoyens se sont aussitôt levés dans un total brouhaha. Ils ont rangé les chaises et sont restés debout en scandant des slogans hostiles au projet de nouvelle constitution et à un troisième mandat pour le président Alpha Condé. C’est dans ce contexte que le président de l’alliance futuriste, organisateur de l’événement, a tenu son discours devant un auditoire sourd.

Mamadou Barry a expliqué que cette activité s’inscrit dans le cadre de la promotion de la paix, la cohésion sociale et l’acceptation de la diversité. Mais aussi pour débattre sur le projet de changement de l’actuelle constitution. Il a exhorté l’assistance à ne pas refuser le débat, mais n’a jamais réussi à se faire entendre. Après son discours, la séance a été aussitôt levée et les gens se sont dispersés sans heurts.

Une rencontre de ce genre a été empêchée ce même mardi à Boffa. Là-bas, plusieurs jeunes membres du FNDC ont bloqué la route pour empêcher le passage des organisateurs de l’événement. Ces derniers ont dû finalement rebrousser chemin pour rentrer à Conakry.

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin