Collège Tata (Labé) : besoin urgent de professeur de mathématiques et de surveillant général

En ce début de l’année scolaire 2019-2020, le collège de Tata situé dans la commune urbaine de Labé exprime un besoin urgent de professeur de mathématiques et de surveillant général pour bien encadré son effectif pléthorique en vue de bon résultat académique, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée, à travers la vidéo ci-dessous.

Ce jeudi, 3 octobre 2019, la rentrée des classes pour l’année scolaire 2019-2020 n’avait aucun engouement au Collège d’Enseignement Général de Tata, situé dans la commune urbaine de Labé.

Labilé Joseph Doualamou, principal du collège Tata

« Toutes les salles sont prêtes pour recevoir les élèves. Les professeurs vont comme ça en classe pour occuper les premiers élèves venus. On a deux promotions par matin. Les deux 9ème et les deux 10ème. Mais, vu le nombre un peu réduit, les deux classes sont réunies dans une seule salle. Nous sommes entrain de faire les 10ème à part, les 9ème à part. Les deux professeurs sont donc en classe pour le moment » explique le principal, Labilé Joseph Doualamou.

Cet établissement scolaire du public compte 8 groupes pédagogiques pour un effectif total estimé à 1.362 élèves répartis en 8 salles de classes : 4 groupes le matin et 4 groupes le soir.

« Par rapport aux statistiques de l’année dernière, nous avons 1.080 élèves. Cette année, la Direction Préfectorale de l’Education (DPE) nous a envoyé, si je ne me trompe pas, le papier est là, 282 » nouveaux collégiens venus des écoles primaires de Tata I, Tata II, Maléah, Safatou I, N’diôlou, Pelle et Djoukki.

« Le total fait 282 en 7ème Année. Ils seront divisés en deux groupes. On aura au minimum 130 par salle » ajoute le principal du collège.

Le chef de l’établissement explique qu’il n’a besoin que d’un seul professeur de mathématiques pour compléter le corps professoral composé exclusivement d’enseignants émargeant à la fonction publique guinéenne. Mais, pour canaliser son effectif pléthorique il dit aussi avoir besoin d’un surveillant général.

En raison des résultats catastrophiques qu’il a enregistrés l’année dernière au BEPC estimés à près de 20%, Labilé Joseph Doualamou rassure avoir pris la décision de renforcer la rigueur dans la gestion de son administration scolaire.

« Les parents d’élèves ont complètement démissionné dans le suivi de leurs enfants. Ils doivent nous aider non seulement à ce que les élèves répondent à l’heure, à l’école, mais aussi, vous savez actuellement dans les écoles il y a des sortes d’habillements que les enfants portent et que les parents voient. Ils viennent à l’école avec ça. Nous voudrions donc que les parents nous aident à ce que ces habillements changent. Moi, j’ai pris les dispositions pour cette année, il est formellement interdit qu’il y ait un téléphone à l’école. Je prends un téléphone dans les mains d’un élève, il sera confisqué pour des mois précis. On demande donc parents d’éviter que les élèves envoient le téléphone à l’école. J’ai décidé aussi que tout élève de la 10ème Année doit obligatoirement faire la révision. Si vous ne faites pas la révision, nous nous allons prendre des sanctions énormes. Et cette rigueur, vous avez vu la réaction ce matin, les élèves venus sans tenues correctes ont été renvoyés. Dès le lundi, tout sera en ordre. Le portail sera fermé à 8h 00. Celui qui ne vient pas à l’heure, ne sera pas reçu en classe » a-t-il prévenu.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS