« S’agissant du débat constitutionnel… Nous vous dirons que nous sommes opposés à toute décision qui pourrait compromettre la paix sociale et impacter négativement l’avenir de la jeunesse ».

A MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE

CHEF DU GOUVERNEMENT

Objet : Propositions pour la Jeunesse

Monsieur,

Le Collectif des Jeunes Démocratiques de Guinée a appris avec surprise par voie de presse votre volonté de prendre en compte les préoccupations des acteurs socio économiques qui ne se sont pas exprimé lors des consultations nationales initiées par le président de la République. C’est pourquoi, monsieur le Premier Ministre Chef du Gouvernement, étant donné le court temps accordé á nous acteurs n’ayant pas pris part á ces consultations de si haute importance pour l’avenir de la nation, on se tâchera d’être plus bref et plus précis possible.

Ainsi, monsieur le Premier ministre, avant de vous faire part brièvement de nos préoccupations en tant que structure de la jeunesse œuvrant pour la défense des intérêts des jeunes en particulier et ceux de la nation en général, nous vous exprimons notre plus grande désolation sur le fait que dans son discours appelant á des consultations nationales, le premier magistrat du pays n’a pas associé la jeunesse á une telle démarche.

Excellence monsieur le Premier ministre Chef du gouvernement, s’agissant de nos préoccupations, nous jeunes de Guinée évoluant dans le Collectif des Jeunes Démocratiques de Guinée, voici ce que nous vous demandons de transmettre au chef de L’État.

1) Nous demandons que des décisions concrètes et sincères soient prises pour rassembler tout le peuple de Guinée autour des valeurs républicaines et qu’on donne á chaque citoyen sa place dans la société non pas par son appartenance ethnique, politique ou religieuse mais par son mérite.

2) Nous demandons que soit banni par des dispositions réglementaires sévères tout acte d’ethnocentrisme dans toute la vie de la nation.

3) Nous demandons que les jeunes soient associés á toutes prises de décision concernant leur avenir et celui de la nation.

4) Nous demandons que toutes les conditions soient réunies pour une employabilité á grande échelle de la jeunesse.

5) Nous demandons que les vrais jeunes (25ans á 35 ans) répondant aux critères intellectuels requis soient promus á des hauts postes de responsabilité.

6) Nous demandons que des formations régulières soient organisées á l’intention des jeunes évoluant dans tous les secteurs clés de la nation.

7) Nous demandons que le patriotisme soit instauré et enseigné dès l’élémentaire.

Voilà, excellence monsieur le Premier ministre, chef du gouvernement, si brièvement exprimé notre souhait pour la jeunesse de Guinée, en attendant d’autres opportunités pour s’exprimer plus largement et de façon détaillée sur toutes les questions d’ordre national.

S’agissant du débat constitutionnel, bien que vous auriez dit qu’on parle de tout dans ces consultations sauf de ça, si on devrait donner notre point de vue sur ce sujet, nous vous dirons que nous sommes opposés á toute décision qui pourrait compromettre la paix sociale et impacter négativement l’avenir de la jeunesse.

Veuillez agréer, monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, l’expression de notre très haute considération.

Pour le Collectif

Le Président

IRAHIMA KALIL DIALLO

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin