Pour exprimer leur opposition au projet de nouvelle constitution destiné à octroyer un 3ème mandat à Alpha Condé, les membres du FNDC avaient appelé à une manifestation ce lundi 14 octobre 2019. Si certaines villes ont connu une paralysie des activités et des cas de morts comme Conakry et Mamou, Faranah n’a pas connu de soubresauts au compte de cette journée. Plusieurs citoyens ont vaqué à leurs occupations, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

La commune urbaine de Faranah n’a pas répondu à l’appel du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC). La journée a été relativement calme. A plusieurs endroits, les citoyens ont vaqué à leurs activités quotidiennes. Le marché central a fonctionné normalement. Les boutiques, stations d’essence, banques et établissements scolaires publics et privés sont restés ouverts. Aucune perturbation de la circulation routière n’a été enregistrée.

Toutefois, on a constaté à certains endroits de la ville des messages hostiles au 3ème mandat : « FNDC-Faranah, Non 3ème mandat ». D’ailleurs, ces affiches n’ont pas tardé à être enlevées par les promoteurs d’un pouvoir à vie pour Alpha Condé. Aucune manifestation ni incident majeur n’ont été signalés du matin jusqu’à 17 heures.

Les responsables du FNDC, rencontrés par notre reporter, n’ont pas voulu se prêter à nos questions.

De Faranah, Bangoura Mamadouba pour Guineematin.com.
Tél. : 00224 620 24 15 13 / 660 27 27 07

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin