Dans le but de dénoncer le projet de révision de la Constitution évoqué par le pouvoir en place, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), a appelé à des manifestations le lundi 14 octobre 2019.

En réaction et contrairement à toutes les règles du maintien d’ordre, les autorités ont procédé à une répression sauvage et barbare de cette manifestation, occasionnant des morts et des blessés graves. 

Le Réseau Libéral Africain, tout en rappelant que le droit de manifester est garanti par les conventions internationales dont la République de Guinée est signataire, condamne avec fermeté toute forme de  répression des manifestants.  

Le Réseau Libéral Africain appelle au respect des libertés fondamentales garanties par la constitution et exige des autorités une enquête pour situer les responsabilités des tueries  et de la violence sur les manifestants.

Le Réseau Libéral Africain demande aux autorités Guinéenne, la libération des personnes interpellées  et lance un vibrant appel à toutes les forces démocratiques de  Guinée, afin qu’elles se mobilisent pour le respect des valeurs démocratiques chères au Peuple guinéen.   

Johannesbourg, le 17 octobre 2019

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin