Comme annoncé précédemment, le FNDC a mis des milliers de personnes dans les rues de Conakry ce jeudi, 07 novembre 2019, pour exiger la libération de ses membres incarcérés et dénoncer le projet de troisième mandat du président Alpha Condé. La mobilisation, très puissante, a eu lieu au rond-point de la tannerie, point de départ de la marche, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Dès 8 heures, la mobilisation a commencé à cet endroit. Au fil du temps, le rond-point s’est rempli de gens, vêtus majoritairement en rouge, couleur du FNDC. A 10 heures, une foule compacte était sur place. Plusieurs manifestants brandissaient des pancartes sur lesquelles sont écrits des slogans comme « 2020 un autre ! Libérez nos leaders emprisonnés ! Non au troisième mandat ! ». D’autres dansaient et scandaient des slogans hostiles aux promoteurs du projet de nouvelle constitution qui devrait ouvrir la voie à un troisième mandat pour le président Alpha Condé.

Cette ambiance s’est poursuivie sur les lieux jusqu’à l’arrivée des leaders du FNDC. Et, l’arrivée de Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’opposition guinéenne et membre du Front National pour la Défense de la Constitution, a été particulière. Le président de l’UFDG, en compagnie d’une grande foule, a été accueilli triomphalement par les citoyens mobilisés au rond-point de la Tannerie. « Le futur président c’est vous ! Non au projet de nouvelle constitution ! Alpha Condé va quitter le pouvoir en 2020 », s’écriaient certains manifestants.

Sur le capot de son véhicule, l’opposant a salué la foule avant de rejoindre ses collègues du FNDC pour démarrer la marche. Les manifestants qui vont très lentement en raison de la forte mobilisation, devraient passer plusieurs heures avant d’arriver sur l’esplanade du stade du 28 septembre de Conakry, où est prévu un meeting.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tél. : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin