Comme indiqué dans une de nos précédentes dépêches, l’école primaire  »Professeur Alpha Condé de Dyoti » a été inaugurée le 17 juillet dernier. Construite par l’Association pour la protection de l’environnement et la promotion du tourisme à Gaoual (APEPTG), cette école a coûté près de 150 millions de nos francs avec un apport de la Banque internationale de commerce et d’industrie de Guinée (BICIGUI) à hauteur de 75 millions de francs guinéens.

Une grande cérémonie a été organisée pour cette inauguration avec la participation des autorités municipales, sous-préfectorales de Koumbia et celles de la préfecture de Gaoual, des représentants de l’Union des ressortissants de Koumbia à Conakry, du Doyen de l’Association pour le Développement de Madina-Guilédji et de l’Association Tambital Bowé.

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, l’intégralité du discours que monsieur Abdoulaye Baldé, président de l’Association pour la protection de l’environnement et la promotion du tourisme à Gaoual (APEPTG) avait prononcé à cette occasion. 

Cérémonie inaugurale de l’école primaire Pr Alpha CONDE de Dyoti : Discours du président de l’APEPTG :

Abdoulaye Baldé, président de l’APEPTG

Monsieur le Préfet de Gaoual,

Monsieur le Secrétaire général du RPG Arc-en-ciel de Gaoual, représentant le Président du Groupe parlementaire du RPG Arc-en-ciel, parrain de la cérémonie,

Monsieur le Maire de Koumbia, Président d’honneur de la cérémonie,

Monsieur le Gouverneur Elhadj Dansa Kanté, Doyen de l’ADEMA,

Messieurs les Représentants de l’Union des ressortissants de Koumbia à Conakry,

Monsieur le Directeur préfectoral de l’environnement de Gaoual,

Monsieur le Chef section des Eaux et Forêts de Gaoual,

Monsieur le Sous-préfet de Koumbia et Madame,

Messieurs les anciens maires de Koumbia,

Monsieur le Premier Vice-maire de Koumbia et les Conseillers

Distingués Présidents de Districts de Madina-Guilédji, Hakkoudé Thiandhi et Dara-Bowé

Vénérables membres de la Ligue islamique de Koumbia, imams et sages de Koumbia,

Très respectueux sages, femmes et jeunes des Secteurs de Faghan et de Dyoti, Populations de Koumbia,

Honorable président,

Mesdames et messieurs, distingués invités, chers hôtes,

Tout d’abord, permettez-moi de rendre grâce à Allah, notre créateur et Bienfaiteur. En effet, il était prévu qu’on se retrouve pour cette belle fête avec l’une des plus importantes figures de notre Assemblée nationale, je veux nommer l’Honorable Aly Kaba, Chef de la majorité parlementaire.

Malgré son agenda très chargé, malgré la distance et l’état de la route, ce haut responsable du Parlement tenait à rehausser de sa présence cette cérémonie. Malheureusement, pour des raisons d’Etat, il n’a pas pu faire le déplacement. Cependant, il s’est fait représenter dignement, à travers le Secrétaire général de la Section du RPG Arc-en-ciel, Monsieur Ibrahima Diallo dit Takoula. Nous vous souhaitons la bienvenue ainsi que l’importante délégation conduite par le tout nouveau préfet de Gaoual, Monsieur Lanfia Kouyaté.

Monsieur le Préfet, chers invités,

Il y a six mois, jour pour jour, nous étions là pour lancer les travaux de reconstruction de l’école de Dyoti, détruite en 2019, par une tornade.

Grâce à Dieu, notre Seigneur et aux bénédictions des sages, l’Association pour la protection de l’environnement et la promotion du tourisme à Gaoual, APEPTG, a trouvé une oreille attentive auprès de la Banque Internationale de Commerce et d’industrie de Guinée, BICIGUI, à travers son programme « Opérations Help 2 Help », ou entraide, pour décrocher un financement de 75 millions de francs guinéens en vue de reprendre et d’agrandir cette école primaire qui passe d’une à deux salles de classe avec une direction, équipées de 40 tables-bancs et d’un bloc latrine de trois cabines.

Monsieur le Préfet,

Distingués invités,

La rencontre qui nous réunit ici, ce 17 juillet 2021, a une triple signification. Inaugurer cet établissement prêt à recevoir les enfants dès la prochaine rentrée scolaire, faire son baptême et procéder au lancement de la campagne de reboisement 2021.

Mais avant, permettez-moi, de rendre un vibrant hommage au président du District de Dara-Bowé, Elhadj Saafa Diallo, qui, en vrai patriarche, a su se lever, alerter les consciences mais surtout mobiliser les moyens à sa portée et s’engager pour la reconstruction de cet édifice. A lui seul, je veux dire sa famille et ses concitoyens qui ont accepté de s’associer au projet, revient le mérite de la construction du bloc de latrine, la prise en charge des ouvriers et bien entendu une part importante des agrégats. Qu’il trouve ici les sincères félicitations de l’APEPTG.

En ma qualité de Président de l’APEPTG, permettez-moi d’exprimer ma profonde gratitude à la BICIGUI, sans l’apport de laquelle, cet établissement ne verrait sans doute pas le jour maintenant. A travers la BICIGUI, nous remercions très vivement, Cheick Amadou Tidiane Mané, Ingénieur architecte, travailleur de cette banque qui a parrainé le projet.

Que le Maire de Koumbia et toutes les bonnes volontés, dont l’apport a été significatif, trouvent ici notre profonde reconnaissance. Grâce à la mairie, l’école a bénéficié de 40 tables-bancs et des bureaux pour les maîtres.

Je n’oublie pas les ouvriers, à la tête desquels, Maître Sadiouma Sidibé, qui a su, d’une main de maître, nous livrer ce bel édifice et dans un délai de quatre mois seulement.

Que dire de la presse ! De Guineematin.com à la Radio Communautaire de Koumbia, en passant par la Radio rurale de Gaoual et l’AGP, chacun de ces organes a activement contribué à la réussite de ce projet. Merci aux journalistes.

Monsieur le préfet, Distingués hôtes,                         

Cet établissement, est votre fruit, puisqu’il est le fruit de l’engagement et de la détermination de vos enfants, réunis au sein de l’APEPTG. C’est pourquoi, je m’en voudrais si je n’adresse pas mes vives félicitations aux membres de cette ONG et surtout à l’équipe de Coordination, qui a monté le projet, suivi les travaux et apporté le financement complémentaire pour finir les ouvrages. Aux membres de l’ONG, basés aussi bien à Conakry qu’ici à Koumbia, je vous félicite et vous dis bravo pour votre courage et votre générosité envers des tout petits et des futures générations de notre pays.

Certains vont se demander combien ce bijou a coûté. Oui, ce n’est pas le montant ou la manière de le mobiliser qui importe. Même s’il a été parfois un peu hardi de terminer l’édifice qui a pris près de 150 millions de francs.

Monsieur le Préfet,

Distingués hôtes, populations de Koumbia

La deuxième signification de cet évènement est la décision partagée de l’APEPTG, du District de Dara-Bowé, de la Mairie de Koumbia et sans doute des populations bénéficiaires d’attribuer à cet établissement le prestigieux nom du Président de la République, Chef de l’Etat, le Pr Alpha CONDE, homme de paix et de développement.

Nous formulons ici et devant vous la demande auprès des autorités compétentes pour que le changement de nom de cette école soit effectif à partir de ce jour. Également, ce serait un travail inachevé si des enseignants de bon niveau ne sont pas affectés dans cet établissement pour la formation des enfants.

Pour nous, c’est notre seule manière de dire MERCI au Président de la République pour ses efforts de développement. Nous sommes persuadés, un jour non loin arrive où la route  nationale Boké-Gaoual, sera bitumée et les activités d’élevage et agricoles, normalisées et protégées, face aux nombreuses agressions qu’elles subissent en ce moment. C’est du moins le cri de cœur des braves populations de Koumbia et de toute la préfecture de Gaoual, à l’endroit du Président de la République, le Pr Alpha CONDE.

Enfin, la 3ème signification de cette rencontre historique de Faghan, est le lancement de la 5ème édition de la campagne de reboisement de l’APEPTG.

Nul n’a besoin de montrer la nécessité pour l’humanité de protéger son environnement. De nos jours, l’une des plus grandes problématiques planétaires, est le dérèglement climatique suivi de ses nombreuses conséquences. A Gaoual, l’avancée du désert marquée par la rareté des pluies, le sévère ensoleillement, la chaleur insoutenable et leurs conséquences sur la santé, la vie et les activités humaines, se passent de tout commentaire. 

Notre seule manière de sauver nos vies et celles de nos animaux et des autres écosystèmes ou encore de promouvoir l’agriculture et l’élevage, est de reboiser partout et de veiller à la réussite de ces plantes.

Mais ce n’est pas tout. Ce reboisement doit être l’affaire aussi bien des citoyens que des autorités et des sociétés minières évoluant dans la zone.

C’est pour cette raison, une fois encore, tout en remerciant les autorités à tous les niveaux pour leur implication dans la protection de l’environnement, l’APEPTG, exhorte la commune de Koumbia et toutes les autres municipalités de la préfecture, d’inscrire clairement et régulièrement dans leur Programme de développement local, PDL, une ligne budgétaire destinée exclusivement au reboisement.

Aux autorités préfectorales, de veiller non seulement à l’application rigoureuse de ce principe au niveau des collectivités, mais aussi d’appuyer et encourager les ONG évoluant dans le cadre de la protection de l’environnement.

C’est le lieu pour nous de rendre un vibrant hommage au Préfet Elhadj Souleymane Sow qui, par deux fois de suite, a présidé et appuyé nos campagnes de reboisement. Nous prions le Tout Puissant Allah, de lui accorder le Paradis. Amine

Egalement, c’est le lieu et l’occasion d’exprimer notre profonde gratitude au Préfet Lanfia Kouyaté, grâce à qui, l’APEPTG a bénéficié d’un agrément.

Que dire des agents et responsables de l’environnement et des Eaux et forêts jusqu’à la base, si non que l’APEPTG leur reste reconnaissante.

Aux autorités de la Sous-préfecture, de la Commune et des services de défense et de sécurité, l’APEPTG vous dit merci pour votre soutien.

Avant de finir, permettez-moi, au nom de l’APEPTG, d’adresser une fois encore notre profonde reconnaissance à l’Honorable Aly Kaba, Président du Groupe parlementaire RPG Arc-en-ciel, qui nous a toujours montrés son souci constant de contribuer aux côtés des fils et filles de Gaoual, au progrès de cette localité. Qu’il en soit vivement remercié.

Aux autorités à tous les niveaux et à toutes les populations, merci pour votre soutien. Une fois de plus, l’APEPTG a besoin de vous pour restaurer et sauvegarder notre environnement, notre bien commun le plus précieux. Je vous remercie.

Vive la Guinée

Vive la Préfecture de Gaoual

Vive l’APEPTG

Abdoulaye Baldé, président de l’APEPTG

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin