Dr Mamadou Houdy Bah, Directeur régional de la santé de Labé

La tâche s’avère compliquée pour les autorités sanitaires de Labé. Depuis qu’un cas positif d’Ebola en provenance de cette ville de Guinée a été diagnostiqué à Abidjan (Côte d’Ivoire), elles cherchent à identifier ses contacts pour les suivre. Ce qui reste pour l’heure impossible, en raison de la réticence des membres de sa famille, a appris Guineematin.com à travers son correspondant à Labé.

Les autorités sanitaires de Guinée sont de nouveau en alerte, suite à la découverte d’un cas positif d’Ebola en Côte d’Ivoire. En effet, la patiente, une jeune fille de 18 ans, est venue de Labé (en Moyenne Guinée) et s’est rendue à Abidjan par voie routière. Depuis l’annonce de cette nouvelle, les directions régionale et préfectorale de la santé de Labé tentent de retrouver la famille de la patiente, en vue d’identifier et suivre toutes les personnes qui ont eu des contacts avec elle avant son départ pour la capitale ivoirienne.

Mais, selon le directeur régional de la santé, interrogé par Guineematin.com dans la matinée de ce lundi, 16 août 2021, cette mission est pour l’instant impossible. Dr Mamadou Houdy Bah indique que ses services ont eu des numéros de téléphones de certains proches de la fille, mais ces derniers refusent de coopérer. « Quand on les appelle, dès qu’on se présente, ils raccrochent », déplore le responsable sanitaire. A travers leurs investigations, les autorités ont réussi à localiser le domicile de la famille maternelle de la patiente, qui se trouve au quartier Tata, dans la ville de Labé.

Mais la première équipe qui s’est rendue sur les lieux ce lundi matin, n’a pu avoir aucune information, en raison de la réticence qui est très forte. Les autorités sanitaires de Labé et leurs partenaires sont en réunion de crise en ce moment même pour plancher sur cette situation. Ils vont débattre des voies et moyens à utiliser pour identifier tous les contacts de la jeune fille qui vivent à Labé afin de les suivre. Pour cela, il faudra notamment localiser la belle-famille de la patiente, où elle vivait avant son départ pour Abidjan, où se trouve son mari.

A suivre !

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin