Avec des foulards rouges à la tête, une centaine de femmes en colère manifestent depuis hier, dimanche 15 août 2021, sur le site d’exploitation de la société aurifère de Guinée (SAG) à Foulata, un district de la commune rurale de Maleyah, dans la préfecture de Siguiri. Elles exigent de la SAG le recrutement de leurs enfants (les jeunes) et leurs maris. Et, pour se faire entendre, elles ont arrêté les activités du bloc 2 de ladite société dans leur localité.

Selon des informations confiées au correspondant préfectoral de Guineematin.com par les jeunes de la localité, ces femmes ont réussi à immobiliser les machines qui travaillent dans le bloc 2 de la SAG à Foulata. Elles ont passé la nuit sur ce site. Et, les militaires déployés sur place pour les déloger n’ont rien pu faire pour le moment.

« Depuis hier, les femmes en Foulard rouge ont investi le site. Elles demandent le recrutement de leurs enfants et leurs maris par la SAG. Tu sais, il y a quelques années, la SAG a commencé à exploiter une zone minière à Foulata. Donc, nous avons demandé à la SAG de recruter nos jeunes. Mais, nous constatons avec regret qu’elle recrute des jeunes ailleurs pour venir travailler ici. C’est ainsi que les jeunes ont arrêté une machine 7×7. Hier, nous avons reçu la nouvelle qu’il y a 6 pick-up remplies de militaires pour arrêter les jeunes. Donc, les femmes ont porté les foulards pour investir le site pour non seulement empêcher les militaires d’arrêter les jeunes, mais aussi demander à la SAG de recruter les jeunes. Les femmes ont passé la nuit sur le site. Pour le moment, elles ont arrêté les activités. Nous avons rencontré les militaires, le maire et moi. Et, nous avons promis aux militaires qu’il n’y aura pas de dégâts, mais de laisser aussi les femmes réclamer leurs droits », a expliqué Dantiny Sacko, le président de la jeunesse de Foulata.

A suivre !

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guinnematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin