Une mère de famille, âgée de 41 ans, plus connue sous le nom de Mama Africa, a été reconnue coupable de détention de chanvre indien et condamnée à trois mois de prison ferme hier, jeudi 11 avril 2019, par le tribunal correctionnel de Dixinn. Fatoumata Binta Camara, mère de neuf enfants, est nourrice d’un bébé de 7 mois, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Selon nos informations, Mama Africa a été récemment mise aux arrêts par des agents de la BAC (Brigade Anti Criminalité) qui avaient découvert dans sa chambre 245 boules de chanvre indien. Elle a été placée sous mandat de dépôt le 25 mars 2019, à la maison centrale de Coronthie.

Au cours de l’audience de ce jeudi, la bonne femme a nié les faits pour lesquels elle est poursuivie. Selon Mama Africa, « je dormais chez moi quand les gendarmes sont partis me chercher. Ils m’ont réveillée et envoyée à la gendarmerie. Ils n’ont rien trouvé dans ma maison, ni dans mes mains. Je sais que je vais mourir, donc je parle au nom de Dieu », s’est-elle défendue.

Des déclarations qui n’ont guère convaincu le Procureur, Boubacar 1 Bah, qui va intimer la prévenue de dire la vérité. « Dites la vérité. Vous avez déjà reconnu les faits, et à la gendarmerie et chez le juge d’instruction. Pourquoi vous niez les faits ici ? »

La prévenue va finir par craquer. « Oui, je revends du chanvre indien. Mais, quand ils m’ont arrêté cela faisait deux semaines que je n’avais rien revendu. On m’a piégé dans cette affaire. C’est dans une maison abandonnée qu’ils ont retrouvé le chanvre indien, mais pas dans ma maison. Ils parlent de 200 et quelques boules, ils n’ont trouvé que 5 boules. Et, même ces boules qu’ils ont trouvées, c’est dans une maison abandonnée qui est en face de ma concession, non chez moi », soutient Mama Africa.

Dans ses réquisitions, le procureur va demander au tribunal « de retenir la prévenue dans les liens de la prévention de détention de chanvre indien en la condamnant à une peine d’emprisonnement de 6 mois de prison ferme ».

Quant à l’avocate de la défense, maître Adama Barry, elle va estimer qu’il y a un doute dans cette affaire. « Monsieur le président, je me suis constituée avocate pour cette dame parce que je l’ai entendue dire qu’elle est mère de neuf enfants. Je ne vais pas être longue, ces boules de chanvre indien n’ont pas été retrouvées dans la maison de ma cliente, ni dans ses mains. Oui, elle reconnaît qu’auparavant, elle en revendait. Mais, lorsqu’on l’a prise, elle ne le revendait plus. Donc, nous estimons qu’il y a un doute quant à la culpabilité de ma cliente. Mr le président, je plaide pour des circonstances atténuantes, la relaxe de ma cliente au bénéfice du doute. A défaut, nous vous demandons de la condamner au temps mis. Nous estimons qu’après ces quelques jours passés en prison avec son bébé de 7 mois, ça lui a servi de leçons. Mr le président, pensez surtout aux enfants de cette dame. Imaginez qu’à l’absence de leur mère, eux aussi deviennent des revendeurs de chanvre indien », a plaidé l’avocate de la défense.

Dans sa décision, le tribunal, par la voix du juge Thierno Souleymane Barry, va condamner Mama Africa à trois mois de prison ferme.

Salimatou Diallo pour Guineematin.com
Tél : 224623532504

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin