Le trafic de drogue est une réalité tant à Conakry qu’à l’intérieur de la Guinée, malgré la répression qui s’abat sur les auteurs de telles infractions. C’est dans le cadre de ladite répression que Momo Kourouma, arrêté au marché de Madina avec une importante quantité de chanvre indien, a été reconnu coupable hier, jeudi 18 avril 2019. Il a été condamné à un an de prison ferme par le tribunal correctionnel de Dixinn, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Momo Kourouma, chauffeur de profession, a été arrêté à Conakry, plus précisément au grand marché de Madina, et placé sous mandat de dépôt le 3 décembre 2018.

Au cours de son audition à la barre du tribunal de Dixinn, le prévenu a nié les faits articulés contre lui. Selon le prévenu, il ne savait pas que les sacs qu’il transportait dans son véhicule contenaient de la drogue. Il a fait comprendre au tribunal que ce sont deux dames, qu’il a prises en déplacement depuis Forécariah, qui possédaient la drogue. « Elles m’ont envoyé dans un village se trouvant hors de la ville de Forécariah. Elles m’ont dit c’est des feuilles de patate. On a conclu le transport de Forécariah-Conakry à 150 mille francs guinéens. Je n’ai pas pu vérifier le contenu. Et, elles ont embarqué les sacs dans le véhicule. Une d’entre-elle est montée avec moi dans le minibus et l’autre est restée sur place », a-t-il dit.

Poursuivant ses explications, Momo Kourouma a expliqué que la femme qui était avec lui dans le véhicule est descendue au marché de Matoto, le laissant continuer à Madina pour débarquer le colis. « Au moment du débarquement, deux agents sont venus pour faire le contrôle de routine. Ils ont déchiré les sacs et ont fait sortir le chanvre indien. Cela m’a surpris, parce que je n’imaginais pas que les sacs contenaient du chanvre indien. Pour moi, je transportais des feuilles de patate. J’ai appelé les dames pour leur expliquer mon arrestation. Mais, elles ont coupé leurs téléphones. C’est ainsi que les gendarmes m’ont arrêté et déposé à la maison centrale ».

De son côté, le procureur fera comprendre dans ses réquisitions que le prévenu n’a pas nié les faits de transporter cette substance de Forécariah à Conakry. Selon Daouda Diomandé, cette grande quantité de chanvre indien était destinée aux gens qui fument cette substance à Madina. « Je vous demande de le retenir dans les liens de la culpabilité des faits de détention et de transport de chanvre indien. Pour la répression, vous le condamnerez à 2 ans d’emprisonnement et à un million de francs guinéens d’amende ainsi que la confiscation du véhicule qui servait ce transport » a requis le procureur.

Finalement, Momo Kourouma a été condamné à un an d’emprisonnement plus la confiscation du véhicule ainsi que la quantité de drogue saisie.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 620 589 527/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin