préfet de N’zérékoré, Elhadj Sory Sanoh,
Elhadj Sory Sanoh, préfet de N’zérékoré

La situation reste très tendue à N’zérékoré, suite aux affrontements qui ont opposé des jeunes aux forces de l’ordre, à l’occasion de la manifestation empêchée du FNDC ce jeudi, 13 juin 2019. Cette situation a amené le préfet de la localité à instaurer un couvre-feu dans la commune urbaine, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Au moins deux personnes ont été grièvement blessées et 8 autres ont été interpellées à l’occasion des échauffourées ayant opposé les manifestants, emmenés par l’antenne régionale du Front National pour la Défense de la Constitution à N’zérékoré et les forces de l’ordre, déployées sur le terrain pour empêcher leur marche.

Même si le calme est revenu dans la ville après ces violences, la situation reste toujours tendue. Face à cette situation, le préfet de N’zérékoré, Elhadj Sory Sanoh, a signé une réquisition dans laquelle il invite les forces de défense et de sécurité à instaurer un couvre-feu de 16h 30 à 7 heures du matin.

« Compte tenu de la situation qui prévaut sur le terrain ce jeudi, 13 juin 2019, je vous ordonne à procéder à un couvre-feu sur l’étendue du territoire de la Commune Urbaine à compter de maintenant jusqu’à la normalisation de la situation. Couvre-feu de 16 heures 30′ à 7 heures du matin. Je compte sur votre engagement patriotique », peut-on lire dans la réquisition du préfet.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin