La première réunion du comité de pilotage du programme d’appui à la consolidation de l’Etat dans le cadre du 11ème FED (Fonds Européen de Développement) s’est tenue dans la soirée d’hier lundi, 17 juin 2019, à Conakry.

Présidée par la ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine, Dr Djéné Keïta, la rencontre a connu la participation du chef de la délégation de l’union européenne en Guinée et des cadres techniques intervenant dans le secteur aussi bien du côté guinéen que celui européen. Il a été question d’échanger sur les conclusions de l’évaluation à mi-parcours de l’appui budgétaire que l’union européenne apporte aux finances publiques, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Josep Coll ambassadeur et chef de la délégation de l’UE en Guinée
SE. Josep Coll

Dans son intervention, Son Excellence Josep Coll, ambassadeur et chef de la délégation de l’Union Européenne en Guinée, s’est d’abord réjoui de la tenue de cette réunion. Selon lui, elle consiste « à faire le point sur la situation de notre appui dans le cadre de ce que nous appelons l’appui budgétaire. Ça tombe bien parce que comme vous le savez, nous sommes dans la moitié de l’année. Et la période qui nous intéresse, c’est 2019-2020. Donc, c’est l’occasion de faire un premier constat avant qu’il ne soit trop tard sur la situation de la mise en œuvre des différents points que ce programme exige. Pour cela, nous avons demandé à une équipe d’experts de faire un rapport circonstanciel de la situation.

Ils ont passé beaucoup d’heures à interviewer et à examiner des documents. Nous aurons le plaisir tout au long de cette réunion de les écouter sur leurs évaluations et leurs recommandations. Le deuxième point que je voulais également mentionner pour cet après-midi, c’est de comprendre le niveau d’avancement et les efforts qui manquent, parce que comme vous le savez, si vous ne faites pas en temps voulu, il sera difficile de donner une validation à ces objectifs. Parce que dans le cadre de notre partenariat, nous nous sommes fixés ensemble, la République de Guinée et l’Union européenne, des objectifs », a dit le diplomate européen.

De son côté, la ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine, a indiqué que cette réunion est un exercice extrêmement crucial. « Notre pays, grâce au président Alpha Condé et son Premier ministre, Dr Kassory Fofana, a décidé d’opter pour la transparence et la bonne gouvernance économique ; et je crois que ceci est une opportunité de mettre cela à l’épreuve. Nous aurons à discuter en toute amitié et en toute franchise avec notre plus grand partenaire, l’union européenne, pour discuter des différents indicateurs qui sont les nôtres, pour lesquels on a obligation de résultats. (…)

En janvier dernier, on a eu la réunion Union européenne-Guinée, sous le leadership de Son Excellence monsieur l’ambassadeur et de son excellence monsieur le Premier ministre. Aujourd’hui, cette revue me paraît extrêmement importante. Elle nous permettra de savoir là où on va. J’ai pleins d’espoirs pour toutes les questions que nous aurons à prendre ici, tout ce que nous allons pouvoir débattre pour aller sur une base saine, transparente, parler des différents indicateurs au niveau des différents ministères sectoriels », a souligné Dr Djéné Keïta.

Selon la ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine, « le gouvernement apprécie énormément et hautement la contribution substantielle de l’union européenne dans ce cadre du 11ème FED. Je crois qu’on ne le dira jamais assez. Parce que cet appui budgétaire qu’on va évaluer aujourd’hui, permet à la Guinée de réaliser des progrès remarquables sur la voie des réformes institutionnelles et financières depuis 2011. Donc, il convient de signaler que ce programme, financé sur les ressources du 11ème fonds européen de développement, fait suite à un premier programme d’appui budgétaire.

Et, j’ai cru comprendre tout de suite que ça fait 18 mois qu’il n’y avait pas eu de revue ou de comité de pilotage à ce niveau-là. Et cela est très long. J’espère aussi que la réunion de ce jour permettra aussi d’avoir une programmation et une rencontre plus régulière, une concertation plus certaine, et que les documents que nous allons revoir aujourd’hui soient également distribués dans le délai, afin que les parties prenantes puissent faire leurs commentaires idoines et avoir une réunion qui va se passer avec succès », a souhaité la ministre.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin