291 candidats dont 97 filles affrontent les épreuves du baccalauréat unique à partir de ce lundi, 15 juillet 2019, dans la préfecture de Dalaba. Au lancement de ces épreuves, le directeur préfectoral de l’éducation a exprimé son optimisme quant au bon déroulement de cet autre examen national, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

C’est le préfet de Dalaba, Alpha Aboubacar Kaala Bah, qui a présidé la cérémonie de lancement officiel du baccalauréat, tenue au collège du centre. Il était en compagnie du maire de la commune urbaine, Elhadj Ibrahima Diallo, du DPE, Mangué Sylla, et de plusieurs autres personnalités. Le préfet a souhaité bonne chance aux candidats avant de les exhorter à être sereins et à éviter toute pratique déviante pendant le déroulement des épreuves.

De son côté, le directeur préfectoral de l’éducation a indiqué que « pour la réussite des différents examens, nous avons organisé des réunions de sensibilisation avec les enseignants, les surveillants et les candidats, pour échanger autour des comportements à adopter et ceux qu’il faut éviter pendant les examens. Vu les résultats de cela, j’ose espérer donc que l’examen là va se dérouler dans de très bonnes conditions », a dit monsieur Mangué Sylla.

Le DPE en a profité aussi pour rassurer quant au respect du délai prévu pour la publication des résultats des différents examens nationaux. « En ce qui concerne l’examen de fin d’études élémentaires, depuis le premier jour des épreuves, nous avons commencé le secrétariat et la correction. J’ose dire qu’au plus tard le mercredi, nous allons finir complètement la correction. Et c’est sûr que nous allons être dans le délai, c’est-à-dire proclamer les résultats deux semaines après la dernière épreuve. Vous allez voir les résultats en cascade, nous travaillons dans ce sens. Donc le dimanche au plus tard, nous aurons les résultats propres, on va attendre seulement la décision du département pour les proclamer », a-t-il annoncé.

A noter que les 291 candidats de la préfecture de Dalaba sont repartis dans 11 salles et encadrés par 22 surveillants. Des agents de santé et de sécurité sont également mobilisés dans les centres d’examen pour parer à toute éventualité. Pour cette première journée, 4 candidats (3 garçons et une fille) se sont absentés.

De Dalaba, Hammady Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin