A l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire du RPG Arc-en-ciel de ce samedi, 14 août 2019, Sanoussy Bantama Sow a parlé de Cellou Dalein Diallo et l’UFDG. Et comme d’habitude, le ministre des sports, de la culture et du patrimoine historique a tiré à boulets rouges sur le principal opposant au régime Alpha Condé et sa formation politique, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

« Cellou est venu en politique par accident. Il était du PUP, il fait partie de ceux qui ont fait la promotion de la modification de la constitution en 2001. Il vise aujourd’hui autre chose parce qu’il a la maladie, il ne voit que Sékhoutouréyah, mais il ne verra jamais Sékhoutouréyah. Je parle de ça en réponse, parce que certains qui sont venus en politique par accident veulent écraser les combattants de la démocratie, les combattants de la liberté », a déclaré ce responsable du parti au pouvoir.

Le ministre ajoute que « l’UFDG n’est pas un parti politique, c’est une société de famille. C’est l’UFDG de Cellou et de Halimatou (épouse de Cellou Dalein, ndlr) seulement. Pour eux, ils peuvent faire croire aux gens que le RPG est un parti malinké ; pour eux, n’importe quel peul qui milite dans un parti au Fouta est un traitre… Depuis l’avènement de la société de Cellou en politique en Guinée, on fait la politique autrement. C’est des injures sur les réseaux sociaux, c’est des menaces de mort, c’est des violences. Mais, Cellou et sa société doivent savoir que la récréation est terminée ».

Sanoussy Bantama Sow enfonce le clou en accusant Cellou Dalein et l’UFDG d’avoir orchestré la dernière grève des enseignants guinéens. « Les gens ont pensé qu’en poussant les Soumah SLECG d’appeler les enseignants à la grève, c’était de mettre à genoux le régime Alpha. Et en ce moment, on avait dit aux gens partout au Fouta : ne mélangez pas la politique et la formation de vos enfants. L’éducation de nos enfants n’est pas politique parce que demain en Guinée, ça sera l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.

Mais, Cellou et sa société ont pensé qu’en finançant les enseignants, en les poussant à aller en grève, c’était de mettre le régime au mur. Aujourd’hui voilà, après les examens, ce sont les méritants qui sont passés. Au même moment, où se trouvent la famille de Cellou et sa société ? Donc les gens doivent voir, ne pas mélanger ce qui n’est pas à mélanger. Heureusement, le peuple est en train de comprendre. Au fur et à mesure que nous sommes en train d’avancer, Cellou et sa société sont en train de prendre la direction de la poubelle, la poubelle de l’histoire », a laissé entendre le ministre des sports, de la culture et du patrimoine historique.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin