Depuis 13 heures 40, ce samedi, 28 septembre 2019, plusieurs jeunes de la capitale guinéenne sont détenus par des agents de la police, dans une cour située près du stade du 28 septembre. Leur crime, c’est d’avoir publiquement manifesté leur solidarité au camarade Ahmed Sékou Touré, premier président de la Guinée indépendante et à ses compagnons.

Dénommé « Les Sékoutouréistes », ce mouvement a initié une marche pacifique pour commémorer le choix historique de la Guinée le 28 septembre 1958.

Malheureusement, le régime Alpha Condé, qui ne fait rien pour perpétuer cette date historique, a déployé des agents de la police qui ont irruption sur la marche, tiré des gaz lacrymogène, pourchassé les manifestants et arrêté ceux qu’ils ont pu.

Parmi les personnes arrêtées, après avoir inhalé suffisamment de gaz, il y avait une journaliste de Guineematin.com et un cadreur de la télévision privée Espace.

Détenus pendant plus d’une heure (de 13 heures 40 à 14 heures 47′), Salimatou Diallo et Ibrahima sory Camara ont été finalement libérés. Nous remercions très confraternellement tous les journalistes et responsables qui ont facilité cette libération.

Guineematin.com dénonce cette arrestation illégale et la détention de notre journaliste.

Nouhou Baldé

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin