L’initiative du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) visant à organiser des manifestations de rue dans tout le pays à compter du lundi prochain, 14 octobre 2019, alimente les débats dans la ville de Labé où son antenne annonce des concertations en local pour peaufiner d’autres stratégies plus efficaces en vue de marquer des points, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée, à travers la vidéo ci-dessous.

Interrogé ce mardi, 8 octobre 2019, sur les manifestations de rue annoncées par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), un responsable de son antenne de Labé, Oumar Sadio Diallo de la cellule de communication de la structure, n’a pris aucun engagement devant la caméra de Guineematin.com en ce qui concerne la date du lundi, 14 octobre 2019.

« Il faut dire d’abord qu’avant de prendre cette décision, toutes les bases et toutes les antennes ont été consultées. La décision a retardé parce qu’on était entrain de voir comment réellement remobiliser toutes les troupes du FNDC. Au niveau national, ils ont annoncé qu’à partir du 14. C’est bien précisé. Ce n’est pas seulement que le 14. Mais, qu’à partir du 14. On peut dans certaines localités commencer le 15, le 16. C’est juste pour préciser qu’à partir du 14, le FNDC, sur toute l’étendue du territoire national et à l’étranger, compte faire des séries de manifestation » a-t-il expliqué.

En conséquent, l’antenne FNDC de Labé compte se conformer aux réalités du terrain : « à Conakry, ils ont leur stratégie à eux. Et à Labé aussi, on a notre stratégie à nous. Et c’est quoi cette stratégie ? On a installé le FNDC dans tous les quartiers de Labé et dans toutes les sous-préfectures. On doit dire à toutes ces antennes de se mobiliser fortement. Que chacun en quelques sortes fasse sa mobilisation dans son quartier ou dans sa sous-préfecture afin que cet appel à la sortie soit un appel réussi. Et qu’est-ce qu’on a à dire, c’est les citoyens. Ce combat-là, c’est un combat citoyen. C’est de se préparer à tous les niveaux : les commerçants, les gens des banques, tous ceux qui travaillent et qui sont assoiffés du combat démocratique. On va leur dire de se préparer vraiment, parce que le combat qui est entrain d’être déclenché va être vraiment houleux », a ajouté Oumar Sadio Diallo.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin