Comme annoncé précédemment, des échauffourées ont éclaté ce lundi, 14 octobre 2019, à Mamou, en marge de la manifestation anti-troisième mandat, appelée par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC). Et, selon plusieurs sources jointes au téléphone par Guineematin.com, les violences en cours dans la ville carrefour ont déjà fait un mort.

Il s’agirait d’un gendarme qui aurait été tué dans des conditions non encore élucidées. « Le gendarme qui était admis à l’hôpital a succombé à ses blessures cet après-midi. Beaucoup d’agents des forces de l’ordre sont aussi blessés », a indiqué un jeune qui a requis l’anonymat.

Les autorités (administratives et judiciaires) et la haute hiérarchie de la gendarmerie à Mamou n’ont pas encore réagi face à cette information qui enfle et se propage comme une trainée de poudre dans la ville carrefour. Mais, dans un communiqué transmis aux médias cet après-midi, le gouvernement a confirmé cette triste nouvelle, tout en révélant l’identité de la victime. Il s’agit du « Margis Mamadou Yéro Bah, tué par balle ».

A suivre !

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin