Madifing Diané, Gouverneur de la région administrative de Labé
Madifing Diané, Gouverneur de la région administrative de Labé, poursuivi pour le meurtre de l’étudiant Amadou Boukariou Baldé

Il y a un peu plus de six mois que l’étudiant Amadou Boukariou Baldé a été tué par des agents de la sécurité à l’université de Labé. Ce 31 mai 2019, sur ordre du Gouverneur de la région administrative de Labé, des policiers et gendarmes ont été dépêchés à l’université Hafia pour réprimer des étudiants qui étaient en colère contre leurs encadreurs.

Les agents ont battu à mort Amadou Boukariou Baldé et les autorités ont refusé de l’assister. C’est une moto qu’il sera transporté du lieu où les agents l’ont abandonné pour mort vers le premier poste de santé. C’est après que les étudiants iront exiger au rectorat un véhicule pour accompagner leur camarade à l’hôpital régional de Labé où il rendra l’âme.

Venu présenter ses condoléances à la famille, le ministre de l’Enseignement supérieur avait promis de s’impliquer dans ce dossier pour aider les parents à faire arrêter les coupables de ce crime. Mais, probablement informé que les criminels étaient membres du système de gouvernance, Abdoulaye Yéro Baldé a depuis donné sa langue aux chats. Il se murmure d’ailleurs que c’est lui qui a infiltré les étudiants qui, eux aussi, ne fournissent plus d’efforts pour rendre justice à Amadou Boukariou Baldé, malgré leurs premières déclarations.

Après avoir déposé une première plainte, rejetée par le procureur, la famille du défunt vient de déposer une autre avec, cette fois, constitution de partie civile.

Comme lors de la première plainte, ce sont les avocats maître Hamidou Barry et maître Thierno Souleymane Barry, qui accompagnent la famille, avec le soutien de l’OGDH. La famille espère ainsi que la justice pourra auditionner les puissants Madifing Diané (Gouverneur de la région administrative de Labé), Alphonse Gomou (commandant de la compagnie d’intervention et de sécurité de Labé) et Nango Richard Fangamou (commandant de l’escadron mobile de la Gendarmerie de Labé).

Guineematin.com vous propose de visionner, ci-dessous, la plainte :

Plainte de la famille de Boukariou Baldé

A rappeler qu’au-delà du tribunal de Labé, qui est loin de rassurer, la famille compte également poursuivre cette affaire à la Cour de justice de la CEDEAO

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin