Depuis plusieurs semaines, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) se mobilise à travers la Guinée pour exprimer son opposition au projet de 3ème mandat pour Alpha Condé. Dans la ville de Boké, la marche de ce jeudi, 14 novembre 2019, s’est déroulée sans incident contrairement à ce qui s’est passé à Kindia et à Conakry où des accrochages ont opposé manifestants et forces de l’ordre, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Le FNDC a mobilisé du monde ce jeudi encore à Boké pour une marche autorisée par les autorités avec l’acceptation de l’itinéraire proposée. Les marcheurs, munis de pancartes, scandaient des slogans comme Alpha zéro », « Libérez nos leaders», « Amoulanfé ».

La marche a démarré au carrefour Chalet, près du palais de justice, en passant par le carrefour TP (Travaux Publics), le lycée Filira, le carrefour Hangar. De là, les marcheurs sont passés devant la mosquée centrale puis Limaniya, le carrefour UTA avant de rallier la place des martyrs.

Hadja Nénédjo Diallo

À ce point de regroupement, plusieurs discours ont été prononcés par les responsables du FNDC de Boké. Mais une intervention a retenu l’attention de l’assistance. Une vieille femme a dénoncé, en langue locale, les difficultés rencontrées par la Guinée sous le règne du président Alpha Condé. « A tout le peuple de Guinée, nous devons nous lever comme un seul homme pour dire non au troisième mandat. Moi, j’ai 80 ans, mais je suis engagé pour l’avenir de nos enfants. Nous ne devons pas avoir peur, nous devons tous sortir pour dire non à ce monsieur. Tout le monde en a mare de son comportement et de sa façon de faire. Nos enfants sortent du pays parce qu’il n’y a pas de travail. Et ceux qui restent sont tués par le régime sans pitié. On n’en veut plus », a lancé Hadja Nénédio Diallo sous un tonnerre d’applaudissements.

Durant toute la journée le commerce a tourné au ralenti. C’est d’ailleurs le seul secteur touché de plein fouet par la manifestation de ce jeudi. Les banques, l’administration, le transport, et les écoles n’ont pas connus de perturbation.

Depuis Boké, Abdourahmane N’DIARÉ Diallo pour Guineematin.com

Tél 628-98-49-38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin