La nouvelle grève générale et illimitée déclenchée ce mercredi, 10 avril 2019 par le SLECG, a été bien suivie par les enseignants du lycée-collège Donka. Tous, ont boudé les classes, laissant les élèves entre désolation et colère, a constaté un reporter de Guineematin.com qui s’est rendu sur place.

Les élèves sont venus massivement à l’école. Ils ont rejoint leurs classes, mais n’ont pas vu leurs enseignants. Des enseignants qui ont boycotté les cours, pour respecter le mot d’ordre de leur syndicat. Et, cette situation inquiète les élèves, à l’image de Mamoudou Kourouma, candidat au BEPC. « Nous devions avoir trois professeurs mais personne n’est venu. On a appris qu’ils sont en grève. Nous sommes tellement désespérés que nous n’avons même plus le courage de continuer. Il faut que le gouvernement nous soutienne pour qu’on puisse affronter le Brevet », lance le jeune homme.

Même sons de cloche chez Mamadou Lamarana Barry, élève en classe de terminale sciences sociales : « nous devons faire le Bac cette année, et les enseignants sont en grève parce que le gouvernement n’a pas respecté les accords avec le SLECG. On est frustré, on doit préparer notre avenir mais les enseignants sont partis en grève. Cela nous met très en colère. Il faut que le gouvernement et le SLECG prennent leurs dispositions pour qu’on reprenne les cours. Sinon, ce n’est pas bon pour nous parce que c’est notre avenir qu’ils sont en train de bafouer ».

Contactée par notre reporter, la direction du lycée Donka n’a pas souhaité se prononcer sur cette nouvelle crise qui frappe le secteur éducatif guinéen. Quant aux responsables du collège, ils étaient aux abonnés absents.

A noter qu’aucun mouvement d’élèves n’a été signalé dans cet établissement ce mercredi. Mais, des agents des forces de l’ordre sont postés à quelques mètres de là pour parer à toute éventualité.

Salimatou Diallo pour Guinéematin.com
Tél: 224623532504

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin