Des réactions se font entendre au lendemain de la fixation du coût du hajj 2019. Selon le secrétariat général des affaires religieuses, chaque candidat au pèlerinage de cette année devra débourser un montant de 43 millions de francs pour s’acquitter de ce devoir religieux pour les musulmans. Mais, cette décision des autorités religieuses de notre pays n’est pas bien appréciée par bon nombre de guinéens.

C’est le cas des responsables de l’agence POTTAL Voyages SARL qui évolue notamment dans le transport des pèlerins à la Mecque. Ibrahima Sory Diallo, le secrétaire général de cette agence, interrogé par Guineematin.com, ne comprend pas du tout cette décision. Lui, s’attendait à une baisse du coût du pèlerinage, plutôt qu’à une hausse.

« On pensait que le prix allait baisser par rapport à l’année dernière. Parce qu’on se disait que l’Etat allait tenir compte de la diminution du prix du carburant au niveau du marché mondial et l’Etat actuel de notre pays aussi. Mais, on voit qu’il y a une augmentation de deux millions (2 000 000) sur les 41 millions de l’an passé. Donc, on est très surpris de cette augmentation, on ne sait pas quels sont les critères qui ont prévalu à cette augmentation », a dit monsieur Diallo.

Néanmoins, l’agence POTTAL Voyages SARL se dit prête pour cet autre pèlerinage. Ibrahima Sory Diallo rassure les candidats au hajj 2019 que sa structure a tout ce qu’il faut pour leur offrir un voyage aller-retour et un pèlerinage dans les meilleures conditions. « Nous à l’agence POTTAL Voyage ici, nous avons des guides qui ont plus de 20 ans d’expérience. Déjà, le fondateur Elhadj Djouhé Bah avait envoyé des pèlerins à la Mecque avant qu’il ne crée cette agence. Il évoluait donc dans ça avant la création de cette agence.

Toutes les dépenses sont incluses dans les 43 millions : l’hôtel, le logement, les billets d’avions, la nourriture des pèlerins, la vaccination entre autres. Nous, si les convois sont établis, comme d’habitude, nous informons nos pèlerins, nous leur soumettons à une formation pendant une semaine avant le départ. Ensuite, notre médecin apporte sa touche, notamment en termes de médicaments que le pèlerin doit apporter avec lui. Quand on arrive sur les lieux du pèlerinage aussi, nous ferons en sorte que nos pèlerins soient logés dans des hôtels qui ne sont pas trop éloignés de la Kaaba.

On le fait ainsi chaque année et nous ferons la même chose cette année. C’est pourquoi, depuis que nous avons commencé à faire voyager les gens, aucun candidat inscrit à notre agence ne s’est plaint. Donc, notre agence étant nationale, et ayant les meilleures guides, nous invitons tous les pèlerins à venir s’inscrire à notre agence », a-t-il demandé.

A rappeler que les inscriptions des candidats au hajj 2019 démarrent demain, mercredi 17 avril 2019. L’opération se poursuivra jusqu’au 24 juin prochain.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin