Comme indiqué dans une de nos précédentes dépêches, le chef de file de l’opposition guinéenne est rentré dans la soirée d’hier, dimanche 16 juin 2019, de son bref séjour à Abidjan, République voisine de Côte d’Ivoire. A un reporter de Guineematin.com qui l’attendait à l’aéroport, Elhadj Cellou Dalein Diallo a accepté de revenir sur l’incident qui a fait grand bruit à son départ : le refus de son accès au parking et salon VIP de l’aéroport de Conakry par les autorités guinéennes.

« Je suis arrivé comme d’habitude au barrage qui donne accès au parking VIP. Les gardes qui étaient là m’ont fait savoir qu’ils ont reçu des instructions et que je ne peux pas passer. Croyez-moi, j’en ai ri… J’ai dit :  »ah bon ? (Mais, ça ne m’étonne pas, nous sommes en Guinée…)

J’ai dit : c’est vrai ? Pourquoi ?’’. Et, ils ont dit qu’ils ont reçu des instructions, que ça vient d’en haut et que je ne dois pas accéder au parking VIP.

J’ai dit : ‘’attendez ! Vous êtes au sérieux là ?’… Ils ont dit ‘’Monsieur le Premier ministre, on est au sérieux. C’est des instructions qu’on a reçues’’. J’ai dit : ‘’écoutez, il n’y a pas de soucis. Je ne pourrai pas traîner ici, je vais continuer. Je sais que ce n’est pas vous’’.

Ils ont dit : non, habituellement, dès qu’on vous aperçoit, on lève le barrage et vous passez. Mais, là, les instructions sont fermes, on ne peut pas vous laisser passer. J’ai dit : très bien !

Alors, je suis descendu de ma voiture, j’ai pris mon trôlait et je suis allé à pieds. Et, aujourd’hui, en revenant, bien entendu, j’ai considéré que le salon et le parking VIP me sont interdits. Donc, je suis passé avec les autres passagers, Mais, c’est plus agréable… ».

A suivre !

Ibrahima Sory Diallo était à l’aéroport de Conakry pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin