L’appel lancé par du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) contre le 3ème mandat pour Alpha Condé a créé une paralysie de la capitale guinéenne. Des affrontements entre jeunes et forces de l’ordre sont signalés à divers endroits de Conakry, avec au moins deux blessés par balle en haute banlieue. L’autoroute Fidel Castro n’est pas épargné par cette paralysie, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

A l’autoroute Fidel Castro, il n’y a pas de circulation. Les écoles et le commerce sont également paralysés. Sur la Transversale numéro 1, qui relie la route Le Prince à l’Autoroute, manifestants et agents des forces de l’ordre jouent à cache-cache.

Les uns jeunes, munis de sifflet, font du bruit alors que d’autres viennent jeter des pneus ou de morceaux de bois avant de mettre le feu.

Sous l’échangeur de Gbessia, de l’huile est versée sur le sol, des pneus sont allumés à quelques mètres de là.

Présents presque partout, les agents de maintien d’ordre roulent à bord de leurs pick-up, démantèlent les barrages les uns après les autres. Ils éteignent le feu et rouvrent la circulation, non sans pulvériser du gaz lacrymogène sur les manifestants.

Depuis le rond point Gbessia, Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tel: 628089845

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin