Madifing Diané, Gouverneur de la région administrative de Labé
Madifing Diané, Gouverneur de la région administrative de Labé

Le gouverneur de la région administrative s’est exprimé ce jeudi, 17 octobre 2019, sur les manifestations anti-3ème mandat organisées pendant les trois précédents jours dans la ville de Labé. Madifing Diané, qui a animé une conférence de presse dans les locaux du gouvernorat, a déploré la violence qui a caractérisé ces manifestations de rue. Il a même accusé certains manifestants de détenir des armes dont ils serviraient pour s’en prendre aux forces de maintien d’ordre, rapporte un correspondant de Guineematin.com sur place.

« J’ai partagé la grande souffrance avec vous ces derniers temps. Difficilement les citoyens ont pu avoir des condiments ces derniers temps. Mais, malgré la violence extrême des manifestants, nous avons exigé de nos forces de l’ordre la retenue. Je tiens à les féliciter et à les encourager. Ce mercredi, nous n’étions pas devant une manifestation citoyenne mais devant une véritable insurrection. Les services de sécurité ont détecté dans les rangs des marcheurs, des jeunes armés de pistolets de fabrication locale avec des cartouches, des frondes, des lance-pierres ainsi que des coupe-coupe. Par ce comportement, j’ai enregistré dans les rangs de mes unités certains blessés dont un grièvement », a-t-il indiqué.

Pour appuyer ses propos, le gouverneur a présenté à la presse certaines armes qui auraient été saisies sur certains manifestants. Il a annoncé dans le même temps des dispositions prises pour faire face à cette situation, mettant en garde les manifestants. « Je tiens à informer que toutes les dispositions légales en état de légitime défense sont prises en vue de mieux sécuriser notre population et protéger nos agents de sécurité. En conséquence, j’invite les chefs des familles, les chefs des secteurs, les chefs des quartiers et les responsables à tous les niveaux à s’impliquer, parce qu’il y va du devenir et de l’avenir de notre population. Car nombreux sont, dans cette marche, des enfants de moins de 15 ans qui participaient aux barricades et au rançonnement de nos citoyens.

Et, je tiens à prendre toute la responsabilité. J’ai donné instructions avec toutes des dispositions légales à toutes mes forces que ça soit de défense ou de sécurité qui désormais ne se feront pas tirer dessus par un voyou dans les rangs, s’exclamant au nom d’une marche citoyenne. Maintenant que nous avons l’assurance que ceux qui sont armés ne sont pas des manifestants que reconnaissent ceux qui sont à l’origine de cette marche, ça nous donne le droit de prendre nos responsabilités. Qu’ils marchent comme ils veulent. Mais s’ils deviennent agressifs, nous serons agresseurs aussi. A bon entendeur salut ! », a prévenu Elhadj Madifing Diané.

A noter que le déploiement de l’armée dans la ville a mis fin aux manifestations, mais la plupart des activités restent toujours paralysées à Labé. Selon le gouverneur de cette région, les manifestants interpellés seront jugés conformément à la loi.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin