Dans le cadre de l’exécution de son plan d’action en prélude aux élections législatives prochaines, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) continue ses activités à travers ses démembrements. C’est dans cette dynamique qu’une session de formation de 3 jours en faveur de 150 membres des Commissions Administratives d’Etablissement et de Révision du fichier Électoral (CAERLE) de Boké a pris fin ce lundi, 18 novembre 2019, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

La Commission Électorale Préfectorale Indépendante (CEPI) de Boké a déjà reçu les kits de recensement et recruté des agents recenseurs. Elle compte 130 Commissions Administratives d’Etablissement et de Révision du fichier Électoral (CAERLE). Selon nos informations, cette formation théorique et pratique de trois jours, initiée par la CEPI de Boké, concernait 150 personnes.

Abou Soumah, coordinateur du recensement de la préfecture de Boké

Interrogé par le reporter de Guineematin.com, Abou Soumah, coordinateur pour le processus de recensement au compte de la préfecture de Boké, est revenu sur l’objectif de la formation. « L’objectif, c’est d’avoir des hommes de qualité, capables de recenser les électeurs dans les collectivités. Pour cela, nous avons organisé trois journées de formation théorique et pratique à l’issue des quelle nous organisons aujourd’hui des tests sur leurs connaissances théoriques et sur la connaissance sur les kits et les tablettes qu’ils auront à utiliser durant le processus, pour pouvoir enrôler les électeurs guinéens. Ils sont au total 150 sous la main, mais avec un besoin de 140 enrôleurs », a-t-il précisé.

Bah Mamadou, bénéficiaire de la formation

Après avoir suivi la formation, Bah Mamadou a passé le test et attend avec impatience la publication des résultats. « La formation et le test se sont bien passés. Ils nous ont montrés comment utiliser le matériel de recensement, ils nous ont montré l’utilité des kits, comment les monter, comment les utiliser et toutes les techniques liées au recensement. Je suis vraiment satisfait et je prends l’engagement de bien faire le travail quand je serai retenu », a-t-il laissé entendre.

Elhadj Sékou Souaré, président de la CEPI de Boké

De son côté, le président de la CEPI de Boké, Elhadj Sékou Souaré, s’est dit satisfait des améliorations enregistrées sur le matériel. « Après cette formation et l’évaluation, les membres des CAERLE seront déployés pour commencer le travail le moment venu. Nous avons déjà reçu les kits d’enregistrement. Ce sont des kits assez spéciaux et cette fois ci, c’est très amélioré. Les machines sont compliquées et aussi chaque agent aura sa machine et ça ne se sera pas comme par le passé. Après l’évaluation, le classement nous permettra d’avoir les meilleurs et ceux-ci seront déployés dans les coins les plus reculés, parce que c’est là-bas qu’il y aura trop de problèmes », a expliqué monsieur Souaré.

Depuis Boké, Abdourahmane N’DIARÉ Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628-98-49-38

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin