ANIES, budget de l’Etat, 3ème mandat… : Kalémodou se paye la tête du régime Alpha Condé

Comme annoncé précédemment sur Guineematin.com, Kalémodou Yansané, vice-président de l’UFDG, a tiré au bazooka sur la gouvernance actuelle de la Guinée. Pour lui, tout ce qui est entrepris aujourd’hui par le régime Alpha Condé démontre l’amateurisme des décideurs et le manque de vision qui les caractérise. Il l’a dit ce samedi, 23 novembre 2019, à l’occasion de l’assemblée générale du principal parti de l’opposition, tenue à son siège.

C’est un Kalémodou très critique à l’égard du pouvoir Alpha Condé qui a présidé cette rencontre politique. Parlant de l’Agence Nationale d’Inclusion Economique et Sociale (ANIES), monsieur Yansané a dénoncé la stratégie du gouvernement dans la lutte contre la pauvreté. « Le gouvernement a décidé d’enrayer la pauvreté en Guinée. Je jure, on n’a pas besoin d’aller à Labé ou a Forécariah pour chercher la pauvreté. La pauvreté, il faut aller à Bonfi, aller à Coronthie, à Tombo, vous verrez les pauvres. Dans le contexte guinéen, si on veut enrayer la pauvreté, il faut aménager les plaines, maîtriser l’eau, donner la paix aux paysans pour qu’ils cultivent leur propre consommation. Mais, si vous donnez de l’argent à une personne contre aucun travail et que vous savez très bien que ça ne peut pas continuer, vous l’installez dans la paresse. Et lorsque la personne sera installée dans la paresse, sa main est amenée à ne plus à travailler, vous avez aggravé sa pauvreté. Que ce soit l’Agence Nationale d’Inclusion Economique et Sociale, que ce soit l’ANAFIC, que ce soit les filets sociaux, je pense que la meilleure façon d’aider les paysans en milieu rural, c’est de les aider à travailler comme ils sont habitués à travailler avant, moderniser, améliorer la maîtrise de l’eau pour eux », a-t-il dit.

S’agissant de la Loi de Finances Initiale 2020, le député de l’UFDG parle de catastrophe tout simplement. « La catastrophe est annoncée. Tout le monde sait que les routes en Guinée sont dégradées. Cette année, j’ai lu le projet du budget pour l’année 2020 et j’ai noté les chiffres qui sont affectés au ministère des travaux publics au titre des routes pour l’année 2020. Il est proposé par le gouvernement 362 milliards de francs guinéens pour les routes de Guinée. Il est prévu pour la présidence de la République, 372 milliards de francs guinéens. Et comme le montant ne fait que grimper, pour masquer le montant, ils ont pris un service du ministère du budget, qu’ils ont appelé service auxiliaire de la Présidence pour le lequel est prévu 226 milliards de francs guinéens. C’est ce qui porte le budget de la Présidence à 598 milliards de francs guinéens pour 2020. L’agriculture a un budget de 348 milliards de francs guinéens. Donc, l’agriculture plus les travaux publics, les deux départements, ils ont à peu près le même budget que celui de la Présidence. Les deux départements totalisent 362 milliards et 348 milliards de francs guinéens. Alors que la présidence à 600 milliards de FG. Est-ce que Alpha Condé veut le bonheur de ce pays ? »

L’élu de l’UFDG a mis l’occasion profit pour dénoncer les promoteurs du 3ème mandat avant d’appeler les militants à se faire recenser pour éviter des surprises désagréables. « Alpha Condé veut une nouvelle constitution pour se représenter et tripatouiller. Si ça ne marche pas, il va jouer sur le volet Assemblée nationale, il va jouer sur le volet glissement. Je vous dis grâce à Dieu, que rien de tout ça ne marchera. La seule chose pour Alpha Condé, c’est de dire je m’excuse pour les promesses que j’ai faites, je vous remercie pour la confiance que vous avez placée en moi. A partir de ce moment, je vais céder le manteau aux fils dignes de ce pays que les guinéens vont choisir librement. Aucun guinéen n’a peur d’aller à une élection », a lancé Kalémodou Yansané.

Pour finir, le vice-président de l’UFDG a invité les militants à se mobilise le mardi 26 novembre 2019 pour la marche du FNDC, pour protester contre le 3ème mandat. « Si la police veut, elle n’a qu’à s’habiller en tenues rouges, prendre des bidons d’essence, brûler les bus. Ça ne sera pas des militants du FNDC. Nous, nous allons suivre l’itinéraire qui nous a été autorisé », a-t-il indiqué.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél. : 00224 622919225 / 666919225

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS