De violentes tempêtes accompagnées de pluies diluviennes ont causé d’énormes dégâts dans plusieurs districts de la commune rurale de Wendou M’bour, relevant de la préfecture de Gaoual, en début du mois de juillet dernier. Très peiné pour les nombreuses victimes de ces catastrophes naturelles, le président des ressortissants de Wendou M’Bour à Conakry, Mamadou Samba Camara, est venu au siège de Guineematin.com hier, mercredi 25 août 2021, pour lancer un appel à l’aide.

Mamadou Samba Camara, président de l’union des ressortissants de Wendou M’Bour (Gaoual)

« C’était les 1er, 2 et 3 juillet dernier, lorsque tempêtes répétitives accompagnées de vents violents et de pluies diluviennes ont frappé plusieurs localités de Wendou M’Bour. Des maisons ont été décoiffées, d’autres détruites, des cases entièrement détruites parfois leur contenu et de nombreux arbres fruitiers, notamment de gros manguiers ont été déracinés. Ces localités sont les districts de N’Dalaou, de Mawba et Walingui où 186 personnes ont été touchées et ont pratiquement tout perdu. Ces populations habitent dans les secteurs de Dioloun Sadio, Bowal Lémounoun dans le district de N’dalaou, de Démouroudji, Karim, Kouramangui, Bhâré, Fessewoun et Fartaoun dans le district de Mawba, de de Walingui centre et de Hôrébendja dans le district de Walingui. Après un décompte exhaustif, il s’est avéré qu’il y a eu 29 maisons en dur et 45 cases en paille ont été endommagées, voire complètement détruites. Pour les arbres fruitiers, ce sont 69 manguiers qui ont été déracinés. Et depuis cette date, ces 185 personnes ne savent plus à quel saint se vouer. Elles sont à la belle étoile ou dans des abris d’infortune », a relaté Mamadou Samba Camara d’un ton pathétique.

Selon ce responsable associatif, dès le lendemain de ces catastrophes, l’Association des ressortissants de Wendou M’Bour à Conakry s’est mise sur pied pour alerter l’opinion et solliciter des aides aux victimes.

« Déjà, nous saluons très sincèrement tous ceux qui ont de près ou de loin apporté des contributions à ces victimes. c’est le cas du Président de l’Union des ressortissants de Gaoual à Conakry, Elhadj Oumar Bombi Diallo, qui a donné cinq cent mille francs guinéens, de Hadja Oumou Diallo et du Bureau des femmes de Gaoual qui ont donné quatre cent mille francs guinéens et trois balles d’habits. Nous savons que beaucoup ne sont pas informés, c’est pourquoi, nous passons par Guineematin.com, un site réputé être proche des pauvres, des moins riches et des riches, pour lancer un appel en faveur des victimes. Aujourd’hui, ces populations, en pleine saison hivernale, ont tout perdu et ne comptent que sur les bonnes volontés », a plaidé ce natif de Wendou M’bour.

Mais, ce n’est pas tout. Ce cadre du département de l’environnement, des eaux et forêts, entend saisir le gouvernement,  les institutions républicaines, les institutions internationales, les organisations non gouvernementales locales, nationales et régionales et toutes les structures de bonnes volontés en Guinée et d’ailleurs pour solliciter un appui consistant aux sinistrés.

« Dès le passage de ces tempêtes, le maire Sadiouma Diakité de Wendou M’Bour a été informé. Il a collecté les informations avant d’écrire à la préfecture de Gaoual. Actuellement, l’association cherche à déposer la correspondance du département de l’Administration du territoire et de la décentralisation. C’est au niveau du gouvernement. Les autres acteurs cités ci-hauts et les personnes de bonnes volontés sont sollicités et nous avons des contacts pour recevoir toute forme d’aide. Vous avez le contact du Président des ressortissants de Wendou M’Bour : (00224)622 10 66 08 (Mamadou Samba Camara) et celui du trésorier de notre bureau : Mamoudou Koulibaly, tél : (00224) 622 04 65 12. Ce sont, tous les deux, des contacts Orange money. Pour déposer des aides en nature, merci également d’appeler à ces contacts », a indiqué ce cadre du département de l’environnement.

A rappeler que ces catastrophes naturelles récurrentes sont les conséquences des changements climatiques qui n’épargnent aucune localité de nos jours dans cette préfecture arriérée du pays. Au même moment, ce sont les plusieurs autres districts de la communauté rurale de Koumbia comme Péty dans le secteur de Hôré Bhouly, qui ont été frappés par de violentes tornades le 16 juillet, accompagnées d’importants dégâts matériels.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin