Général Boureima Condé, ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation

C’est le grand bruit qui court actuellement à Tougué, une préfecture située à 86 kilomètres à l’Est de la ville de Labé, en Moyenne Guinée. La désignation d’un « récidiviste de vol de bétail » par les autorités préfectorales pour présider le district de Kambaya, dans la commune urbaine de Tougué, agite les populations, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.  

Mamadou Alladjéi Baldé, président du district de Kambaya

Selon nos informations, dans la localité de Kambaya, localité située à environ 20 kilomètres du chef-lieu de la préfecture de Tougué, la désignation de Mamadou Alladjéï Baldé comme nouveau président du district ne fait pas l’unanimité au sein des populations. En effet, ce dernier est accusé d’être un récidiviste de vol de bétail dans la préfecture et qu’il aurait déjà fait plusieurs fois la prison.

Joint au téléphone par Guineematin.com, l’ancien président de la délégation spéciale de Tougué, Mamadou Sakho Barry, révèle qu’il y a eu une mission de la préfecture accompagnée par le maire de la commune urbaine de Tougué qui est allée démettre Fodé Camara à la tête dudit district. Cela a causé des frustrations au sein de la population.

Mamadou Sacko Barry, ancien maire de la commune urbaine de Tougué

« Ils ont remplacé le président du district, Fodé Camara, par un autre qu’on appelle Mamadou Alladjéï Baldé. Mais, ce dernier est un récidiviste de cas de vol de bétail dans notre préfecture. Il a été plusieurs fois condamné et a fait la prison de Labé, de Conakry et de Kindia. Après l’acte, la population s’est mobilisée pour dire qu’elle ne l’accepterait pas. C’est ainsi qu’ils ont adressé une lettre à l’autorité régionale, notamment à monsieur le gouverneur Madifing Diané pour lui signifier leur opposition à cette désignation. Surtout que c’est un remplacement qui n’obéit à aucune règle déontologique parce que selon les instructions du ministre de l’Administration du territoire, général Boureima Condé, la désignation des présidents de district avait été suspendue. Et, la proportionnelle qui avait été acceptée pour désigner les gens voudrait que ça soit l’UFDG qui désigne à ce niveau, s’il faut le faire. Mais, on nous a demandé de surseoir à cela en attendant d’autres instructions. Et c’est dans cette attente qu’ils sont allés démettre Fodé Camara », dénonce le secrétaire fédéral de l’UFDG à Tougué.

Selon Sakho Barry, Mamadou Alladjéï Baldé est un transfuge de l’UFDG pour le RPG où il aurait trouvé soutien pour qu’il soit à la tête des populations de Kambaya. « C’est sûr que Mamadou Alladjéï Baldé est du RPG maintenant parce que nous ne le connaissons pas dans nos rangs. Il était à un moment donné chez nous (à l’UFDG) ; mais, en quête de ce poste de président du district. Nous, on ne pouvait pas prendre cette responsabilité de désigner quelqu’un qui a un tel CV comme président de district. C’est pourquoi il s’est rabattu sur le RPG en estimant que c’était plus facile à jouer », a-t-il. L’autre problème que soulève cette désignation, ce sont les risques d’explosions familiales puisque d’après nos informations, Mamadou Alladjéï Baldé est l’oncle paternel de Fodé Camara qu’il tente d’évincer. Également appelé pour recouper les informations, le maire de la commune urbaine de Tougué, Mamadou Diaby, n’a pas voulu collaborer avec nous. Il a juste dit qu’il était sur sa moto avant de nous raccrocher au nez. Aux dernières nouvelles, le gouverneur de la région, Madifing Diané, devrait se rendre à  Kambaya dans la journée de ce mardi 31 août 2021 pour tenter de dénouer la crise.

À suivre !

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin