Front contre un 3ème mandat : voici ce qu’en disent certains citoyens

Le combat contre une éventuelle révision de la Constitution pour permettre au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat commence à se formaliser. Les forces politiques (opposants) et sociales (société civile), élargies à certains syndicats et des défenseurs des droits de l’Homme ont lancé officiellement un mouvement créé à cet effet et dénommé Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC).

Au lendemain du lancement de ce front, Guineematin.com a interrogé plusieurs citoyens de Conakry pour recueillir leur avis sur la question.

Décryptage !

Sékou Camara, agent de la SEG : mon avis par rapport à ce front, je pense que c’est une très bonne chose. Il faut qu’on respecte la constitution. Il faut que le professeur Alpha Condé accepte de respecter la constitution. J’encourage et je soutiens le front anti 3ème mandat, je demande à ses membres d’aller jusqu’au bout. Je les soutiens corps et âmes, moralement et physiquement, ils n’ont qu’à aller jusqu’au bout pour que la constitution soit respectée.

C’est pour la bonne marche de ce pays-là. Partout où tu passes dans les cafés, tout le monde parle du respect de la constitution. La population même est engagée pour ça. Parce que la souffrance bat son plein en Guinée.

Kabinet Bérété, enseignant : je dirais tout simplement que cette formation est en retard, parce que la balle est déjà partie. A l’heure où nous sommes, presque je peux vous dire que les 60% de la population sont pour le troisième mandat ou la révision de la constitution. Donc, je conseille à cette formation anti troisième mandat de revenir sur la table. Nous sommes tous des guinéens, voyons ensemble les choses. Si la révision de la constitution y va de l’intérêt de la Guinée, si c’est ce qui est bon pour nous, pourquoi ne pas le faire ?

Lorsque le président Alpha Condé prêtait serment, il a dit qu’il a hérité d’un pays et non un Etat. Juridiquement parlant, cela veut dire que lorsqu’il est devenu président, il n’a rien trouvé en place. Les institutions nous on évités par ce qu’il y’avait de la pagaille. Personne n’a accepté venir investir en Guinée. Donc, moi je soutiens les initiatives du président Alpha Condé. On peut changer la constitution en s’asseyant autour de la table pour en discuter.

Boubacar Bah, prestataire de services : je salue la naissance de ce front. Je ne suis pas contre le président de la République, mais je suis contre la modification de la constitution. Parce que c’est le premier instrument qui pourra faire avancer la démocratie en Guinée. Donc, une révision de la constitution, un troisième mandat, moi je dis non (…)

Le président Lansana Conté a fait 4 mandats mais ce n’était pas de la démocratie ça. Et, je ne veux plus qu’on revive une telle situation dans notre pays. Je pense que les acteurs politiques peuvent discuter pour s’entendre sur un certain nombre de sujets, mais il ne doit pas y avoir de discussions autour d’un projet de troisième mandat. Parce que la constitution a dit que chaque président ne peut avoir droit qu’à deux mandats. On ne peut pas accepter que cela soit remis en cause.

Alpha Condé, lorsqu’il est venu au pouvoir, il a dit qu’il est le Nelson Mandela de la Guinée. Mais Mandela lui, il n’a fait qu’un seul mandat, Alpha en a fait deux. Donc, il n’est pas Mandela. Et, il n’aura pas de troisième mandat.

Mohamed Coucou Camara, homme d’affaires : ce que l’opposition est en train de faire, c’est tout à fait normal parce que c’est la démocratie. Ils n’ont qu’à lutter comme il se doit mais c’est un combat d’intérêt, chacun défend son intérêt. Quant à moi, je soutiens la modification de la constitution parce que je constate que la Guinée est en train d’avancer, grâce au président Alpha Condé. Maintenant, l’opposition se coalise avec d’autres pour tenter d’empêcher le vote (Référendum) parce qu’ils savent que si on vote, ils vont échouer.

Propos recueillis par Mohamed DORE pour Guineematin.com
Tel : (00224) 622 07 93 59

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS