Très tendue depuis plusieurs jours, la situation commence à se normaliser dans la ville de N’zérékoré. Après une médiation engagée par l’ancien maire de la ville, les autorités locales et les responsables régionaux du FNDC reviennent chacun à de meilleurs sentiments. Les deux parties ont accepté de se retrouver demain mardi, 18 juin 2019 pour des négociations, a appris Guineematin.com à travers son correspondant dans la ville.

C’est hier dimanche que Cécé Loua, ancien maire de N’zérékoré, a entamé des consultations afin de tenter de trouver une solution concertée à la crise qui secoue la ville depuis plusieurs jours et qui a déjà fait un mort, plusieurs blessés et des dégâts matériels. Il a rencontré en premier lieu les responsables de l’antenne régionale du Front National pour la Défense de la Constitution qui vivaient en cachette depuis le jeudi dernier. Après avoir échangé avec ces activistes contre un troisième mandat pour le président Alpha Condé, il a rencontré les autorités locales ce lundi.

« J’étais en séjour à Conakry quand j’ai appris qu’il y avait une marche pacifique à N’zérékoré. Mais, j’ai regretté que les forces de l’ordre viennent brutaliser les manifestants alors que le chef de l’Etat a bien dit qu’il écoute la population. On ne peut pas priver une partie de la population de s’exprimer et ne pas interdire l’autre ; ça ce n’est pas normal. Mais, quand on voit sa ville en ébullition, en trouble, un bon leader politique ou d’opinion doit faire le devoir sacré de travailler à ramener la paix et la quiétude dans la cité. C’est ce que j’ai entamé depuis hier. J’ai rencontré l’autorité régionale, le maire et le préfet. Nous en avons discuté et chacun a pris des engagements de s’asseoir autour d’une table avec les membres du FNDC pour négocier. Et je crois, même si c’est la guerre, on a toujours fini autour de la table », explique Cécé Loua.

Et, selon lui, sa démarche commence déjà à porter fruit. Car, les responsables du FNDC ont pu sortir de leur cachette pour regagner leurs domiciles, et les deux parties ont accepté de se rencontrer pour négocier face à face. « Après l’entretien que j’ai eu avec les membres du FNDC, chacun a regagné son domicile et ils sont en train de rédiger la feuille de route, c’est-à-dire les points de revendications que nous allons débattre demain avec le gouverneur. Et ce soir, un communiqué du FNDC passera pour informer toutes les structures du FNDC dans la région pour dire qu’ils sont conviés à une rencontre avec les autorités demain », a annoncé l’ancien maire de la commune urbaine de N’zérékoré.

Reste à savoir si cette rencontre permettra de faire changer la donne actuelle.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin