Général Ibrahima Baldé, Haut commandant de la gendarmerie nationale
Général Ibrahima Baldé, Haut commandant de la gendarmerie nationale

Les cinq accusés dans le dossier du kidnapping de l’opérateur économique, Alpha Souleymane Baldé, ont été reconnus coupables et condamnés à de lourdes peines de prison par le tribunal criminel de Dixinn. L’adjudant Sâa David Kamano (en service à l’escadron mobile de la gendarmerie n°4 de Matoto), Lamine Kanté, Sékou Oumar Keïta, Abdoul Mazid Diallo (en fuite) et Mohamed Sidy Diallo (en fuite), ont écopé de 20 ans de réclusion criminelle, appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

C’est l’épilogue dans ce dossier où cinq individus étaient poursuivis pour prise d’otage, séquestration, vol à main armée, association de malfaiteurs et complicité. Au cours de l’audience criminelle du lundi 24 juin 2019, les 5 compagnons d’infortune ont subi la rigueur de la loi.

Selon nos informations, ils ont tous été condamnés à 20 ans de réclusion criminelle, avec une période de sûreté de 10 ans. Pour les frères Abdoul Mazid Diallo et Mohamed Sidy Diallo (tous en fuite), un mandat d’arrêt a été décerné contre eux à l’audience.

C’est la fin d’une procédure qui a permis de mettre en lumière les fréquents enlèvements accompagnés de demandes de rançons que connait notre pays ces derniers temps.

Pour ce cas précis, il faut rappeler qu’Alpha Souleymane Baldé, un opérateur économique, proche du magnat Elhadj Ousmane Baldé Sans Loi, avait été enlevé à son domicile par ces cinq individus, dont certains ont reconnu les faits pendant les audiences. Ses ravisseurs avaient réclamé et obtenu la somme de 105 milles dollars, plus 5 millions de francs guinéens, mais également un million cinq cent mille FG pris dans le sac de la victime et 500 mille du tiroir de la chambre de son chantier.

D’ailleurs, ces cinq individus avaient été dépeints à la barre comme des criminels récidivistes. Dans ses réquisitions du 3 juin 2019, le procureur Daouda Diomandé avait fait remarquer ceci au tribunal : « Monsieur le président, je m’en vais vous signaler que les accusés sont des habitués des faits. Ils avaient été jugés et condamnés à 10 ans de réclusion criminelle dans l’affaire du kidnapping de Bobo Hongkong en 2015, où ils ont réussi à emporter 250 milles dollars. Par quel miracle se sont-ils retrouvés au dehors ? On ne le sait pas », avait lancé le procureur.

L’on se demande désormais s’ils vont purger la totalité de la peine ou s’ils vont bientôt se retrouver libres pour reprendre leur entreprise criminelle.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél : 628 17 99 17

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin