Les 11 jeunes tués par balles en marge des manifestations du 14 octobre dernier et les jours qui ont suivi vont rejoindre leur dernière demeure ce lundi, 04 novembre 2019. Déjà, les familles attendent les corps de leurs proches à la morgue de l’hôpital sino-guinéen de Kipé, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui est sur place.

Comme on le sait, les corps des jeunes tués en marge des récentes manifestations appelées par le FNDC vont être inhumés ce lundi. Mais, au lieu que le cortège funèbre ne commence à la morgue de l’hôpital Ignace Deen où les corps étaient retenus par l’Etat depuis plus de deux semaines, c’est maintenant de l’hôpital sino-guinéen de Kipé qu’il partira.

Ainsi en a décidé le gouvernement du Professeur Alpha Condé, qui a transféré les corps dans cet établissement hospitalier, plus proche du cimetière de Bambeto où l’inhumation aura lieu. Actuellement, la tristesse se lit sur les visages des proches des victimes présents sur les lieux. Ils attendent de récupérer les corps pour les transporter à la mosquée de Bambeto. L’inhumation est prévue à 14 heures.

A noter que les forces de l’ordre composées uniquement de gendarmes ont repoussé les journalistes qui étaient présents à la morgue de l’hôpital sino-guinéen ce matin.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com