Une semaine après avoir été traités de «petits roitelets qui rackettent le peuple », par le député Amadou Damaro Camara, les magistrats de Guinée ne décolèrent pas. Les hommes en robe jugent « diffamatoires, injurieux et outrageant » les propos du chef de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale. Et, ils menacent d’engager des poursuites judiciaires contre ce parlementaire, a appris un reporter de Guineematin.com ce vendredi.

En assemblée générale dans la matinée de ce vendredi, 12 avril 2019, à la cour d’appel de Conakry, l’association des magistrats a annoncé clairement son intention de trimballer l’honorable Amadou Damaro Camara devant les juridictions. Et, pour y arriver, les magistrats comptent sur la levée de l’immunité parlementaire du président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale.

Amadou Damaro Camara

« Amadou Damaro Camara a tenu des propos qui mettent en danger la vie des magistrats qui étaient déjà exposés à tous les dangers », expliquent les principaux concernés, précisant que le député a tenu ces propos hors session parlementaire…

Nous y reviendrons !

De la Cour d’Appel de Conakry, Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin