La capitale est paralysée pour la deuxième journée consécutive ce mardi, 15 octobre 2019. Même si la situation est moins tendue qu’hier, la vie est loin de reprendre son cours normal à Conakry, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La décision du Front National pour la Défense de la Constitution de poursuivre les mouvements de protestation visant à contraindre le président Alpha Condé à renoncer à son projet de changement de la Constitution qui devrait lui permettre de briguer un 3ème mandat en 2020, continue à faire des effets à Conakry. Après la folle journée du lundi, la paralysie est quasi-totale ce mardi encore dans la capitale guinéenne.

Sur la route le Prince, des jeunes ont érigé des barricades et brûlé des pneus par endroits. Des accrochages les ont opposés aux forces de l’ordre notamment à la T6, dans le quartier Yattaya. Sur l’autoroute Fidel Castro et sur la corniche Lambanyi-Taouyah, aucune manifestation de rue n’est signalée ce matin. Mais partout, la plupart des activités restent encore paralysées. Les forces de l’ordre sont visibles dans tous les carrefours pour parer à toute éventualité.

De leur côté, les leaders de l’opposition guinéenne : Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré sont confinés à leurs domiciles depuis hier matin. Des agents de sécurité sont déployés devant leurs maisons pour les empêcher de sortir. S’exprimant dans les médias, les deux anciens Premiers ministres ont appelé hier les militants à cesser toute activité et à poursuivre les manifestations de rue jusqu’à la satisfaction de leur revendication.

Lundi soir, le président Alpha Condé a lancé un appel au dialogue pour mettre fin à cette crise. Mais, les opposants posent des conditions pour aller à un dialogue avec les autorités. Il s’agit entre autres de la libération de toutes les personnes arrêtées depuis samedi et une déclaration du président Alpha Condé dans laquelle il va annoncer sa renonciation au projet de changement de la constitution dans le but de s’octroyer un troisième mandat.

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin