Plusieurs jeunes en colère ont manifesté ce jeudi, 07 novembre 2019, à Siguiri. Ils protestaient contre les responsables des différentes sections du RPG Arc-en-ciel de la commune urbaine, accusés de corruption et de favoritisme, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Les manifestants ont envahi le siège local du RPG Arc-en-ciel. Ils ont fermé le local et ont campé sur les lieux. Ces jeunes dénoncent les agissements de la commission mise en place par les secrétaires généraux des 8 sections du parti au pouvoir dans la ville de Siguiri. Cette commission est chargée de procéder au recrutement des travailleurs locaux pour la société minière SAG, basée dans la préfecture. Mais, ses membres sont accusés de corruption et de favoritisme dans son travail.

« Lorsque le RPG Arc-en-ciel avait 4 sections dans la commune urbaine de Siguiri, les 4 secrétaires généraux avaient mis en place une commission qui travaillait bien. Mais, après la restructuration du parti qui est passé à 8 sections ici, les secrétaires généraux de ces 8 sections ont décidé de dissoudre la commission qui était là pour mettre en place une autre sans associer la jeunesse.

Aujourd’hui, les jeunes soupçonnent les membres de cette commission de favoritisme et de corruption dans le recrutement. C’est ce qui est à l’origine de cette manifestation », explique Bakary Keita, secrétaire général de la jeunesse de Bolibana 1.

Peu après le début de la manifestation, la CMIS est intervenue pour disperser les protestataires et ouvrir les portes du siège du RPG Arc-en-ciel. Actuellement, l’endroit est gardé par plusieurs agents de la police.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin